Tricot,  Vetements

Comment j’ai réalisé mon pull celtique et cosy.

Bonjour tout le monde!

Je suis heureuse de vous retrouver pour un nouvel article, après une belle semaine de vacances en Bretagne, dont je vous reparlerai sûrement prochainement.

De retour en Bourgogne, j’ai eu le plaisir de retrouver le soleil après plusieurs semaines de pluie et de grisaille. Et je ne sais pas vous, mais lorsqu’il fait chaud, j’ai du mal à travailler sur des gros projets: moi qui aime énormément tricoter pulls, couvertures et grosses écharpes, je dois les mettre de côté sous peine de me transformer en flaque de sueur! Tout ce qui demande beaucoup de laine ou des fils épais est mis en attente jusqu’au retour des jours plus frais. Mais attention, je n’abandonne pas mes aiguilles pour autant, au contraire! Par exemple, en ce moment, je travaille toujours sur mon challenge de chaussettes, et j’ai aussi une paire de mitaines en préparation. Le genre de projets qui prend peu de place, facile à transporter pour les vacances, et qui en plus ne tient pas chaud!

Sauf que vous parler uniquement de chaussettes dans les semaines à venir, ça me parait un peu ennuyant. Alors j’ai décidé de vous montrer aujourd’hui le dernier pull que j’ai terminé, fin mai, et de vous expliquer comment je l’ai réalisé!

Je l’ai expliqué dans mon article d’introduction, j’ai une mamie qui tricote et donc on partage non seulement cette passion, mais aussi des astuces, modèles, et aussi parfois du matériel. Si j’ai tendance à acheter ma laine en ayant un projet très précis en tête (ce qui fait que je n’ai pas le fameux « stash » qu’on peut voir sur les réseaux sociaux), ma mamie achète régulièrement de la laine ou des kits avant de décider quoi faire avec. Et il arrive souvent qu’après quelques mois, elle me donne une partie de son stock car elle n’est pas inspirée. C’est exactement comme ça que j’en suis venue à réaliser ce pull: lors d’une visite à ma mamie il y a quelques mois, elle m’a donné un énorme lot de pelotes en acrylique, achetées chez Action, dont elle ne savait pas quoi faire. En effet, la couleur lui avait plu en magasin, mais une fois rentrée chez elle, elle n’a pas été aussi inspirée qu’elle l’espérait. De mon côté, j’ai craqué sur ce vert un peu flash, d’autant plus que j’ai de quoi compléter une tenue avec cette couleur dans mon placard.

Il faut le savoir, j’adore les pulls et surtout j’adore en tricoter! J’ai récemment appris à tricoter sur des aiguilles circulaires de façon convenable (jusqu’alors je réalisais mes pulls en faisant chaque pièce séparément avec une bonne couture pour tout assembler, une méthode que j’aime beaucoup notamment pour des points complexes) et j’ai donc tout naturellement choisi de partir sur un pull cosy, en jersey, mais avec un twist: des manches à torsades. Le genre de pull parfait pour aller avec une jupe, un pantalon, confortable et en même temps un peu joli.

Voici les éléments techniques de ma réalisation:

Quand on me connait, on sait que je préfère porter des pulls près du corps, proches des modèles vintage, car mon style est en général très inspiré par les années 40-50-60, mais pour cette réalisation j’avais envie de quelque chose de plus loose. En plus de ça, j’étais en plein revisionnage du Seigneur des anneaux, et les torsades me faisaient vraiment envie.

Je suis vraiment très contente du résultat, non seulement car je vois les progrès que je fais en tricot circulaire, mais aussi car ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de torsades. J’ai pu porter le pull quelques fois avant l’arrivée de l’été et j’ai reçu des compliments à chaque fois, ce qui m’a fait très plaisir.

J’ai prévu de vous montrer d’autres pulls que j’ai tricotés dans les mois à venir, mais j’espère que ce premier vous plait!

On se retrouve très vite,

La Tricomtoise

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner