• Couture,  Vetements

    Study Hall Dress – Charm Patterns by Gertie.

    Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui sur le blog pour un article couture, afin de vous présenter l’une de mes dernières réalisations. Si vous suivez mon blog ou mon compte Instagram, vous aurez déjà sûrement remarqué que j’ai plutôt tendance à avoir un style inspiration retro, un mélange d’années 40-50 avec un peu de moderne. Ce qui se reflète dans mes choix tricot mais surtout couture, privilégiant des pièces qui correspondent à ces styles. C’est cependant une autre décennie qui m’a inspirée pour une récente session couture : les années 60.

    J’ai toujours beaucoup aimé les différents looks des années 60, principalement le style Mod britannique ou le style iconique de Priscilla Presley. Mais je n’ai jamais vraiment trop osé porter des vêtements de cette décennie. Peut-être pour une question de zone de confort ! J’ai fini par décider de sauter le pas lorsque Gertie, derrière Charm Patterns (que j’aime beaucoup, vous le savez) a sorti une robe courte à la coupe très 60s, nommée Study Hall.

    C’est cette seconde option qui m’a fait envie : j’adore les couleurs, j’adore les imprimés, et tant qu’à jouer la carte retro, autant y aller à fond. La Mercerie Mimosa à Dijon a une fois de plus fait mon bonheur : j’y ai trouvé un super tissu imprimé tulipes avec du rose, de l’orange, du blanc, du vert, délicieusement kitsch à souhait, parfait pour ce projet. La robe, contrairement à la plupart des patrons de Gertie qui sont habituellement très gourmands en terme de métrage, nécessite moins de 3m de tissu selon les options choisies et selon la taille (j’ai utilisé environ 2m pour ma version hackée sans poches).

    Comme il s’agit d’un patron Patreon, disponible uniquement par cette plateforme, j’ai trouvé que les explications étaient un peu plus minimalistes que les patrons disponibles habituellement sur le site de Gertie. ça part du principe qu’on connait déjà certaines techniques et même les explications techniques sont bien moins détaillées que j’en ai l’habitude avec elle. J’avoue que ça m’a un peu déstabilisée car certaines étapes étaient un peu compliquées à comprendre, mais au final je m’en suis pas trop mal sortie.

    La principale difficulté était de bien réussir les coutures arrondies, qui donnent toute la tenue à la robe. Ayant déjà fait des princess seams par le passé, je ne m’en suis pas trop mal tirée : le bon plan est de prendre son temps, de bien faire des crans propres et d’aller doucement pour réussir ses arrondis.

    Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire, je vous réponds toujours avec plaisir. On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau post, en attendant comme toujours prenez soin de vous 🙂

  • Couture,  Vetements

    Barbara Bodice – Charm Patterns.

    Soyez les bienvenus sur la Tricomtoise ! Je suis très heureuse de vous retrouver sur le blog pour un nouvel article couture afin de vous présenter un de mes récents projets, une robe parfaite pour les beaux jours pour laquelle j’ai pu tester un autre patron de chez Charm Patterns. Bon, il faut bien l’avouer, je vais devoir attendre encore un peu avant d’en profiter pleinement car le printemps se fait désirer, mais j’espère que cet article vous plaira 🙂 Bonne lecture !

    Le Barbara Bodice est un patron de chez Charm Patterns, disponible via leur Patreon (ils sortent régulièrement des patrons exclusifs à cette plateforme). Vous l’aurez peut-être compris grâce au nom, mais il s’agit d’un patron inspiré par le film Barbie sorti l’an passé. Ce corsage peut facilement être utilisé pour une robe, une combinaison, ou un ensemble estival. On y trouve des éléments clés de Charm Patterns, à savoir une construction près du corps, grâce à des pièces qui lui donnent beaucoup de maintien, et une touche rétro unique. Sa particularité réside dans les deux options proposées pour les bretelles : bretelles spaghetti à nouer, ou bretelles plus épaisses avec des fronces.

    La réalisation du corsage n’a pas été particulièrement compliquée. Je pense que j’ai bénéficié du fait que j’avais déjà cousu des patrons de ce style chez Charm Patterns, ce qui m’a aidé pour la couture. Pour une très bonne tenue, il comprend plusieurs pièces lui donner cette construction assez ferme. Ceci est renforcé par le fait qu’il soit doublé (j’ai pu utilisé des restes d’un autre projet pour l’occasion). Je connaissais déjà la majeure partie des techniques utilisées, ce qui en a fait un projet assez facile à mes yeux.

    J’ai aussi dû ruser pour la jupe. Comme je vous le disais plus haut, j’avais une quantité limité de tissu pour travailler ma jupe, et comme je ne suis pas très fan des jupes et robes un peu courtes, j’ai décidé de ne pas faire d’ourlet, pour économiser deux centimètres de longueur. A la place, j’ai posé du biais tout le long du bas de ma jupe, afin de la finir tout en gardant sa longueur. Le biais choisi étant dans les couleurs de la robe, je trouve que ça va plutôt bien ensemble !

    Le résultat final me plait vraiment beaucoup. Malgré le côté doublé du corsage, sa coupe en fait un vêtement parfait pour le printemps et l’été. La réalisation est plutôt simple et j’aime l’idée de pouvoir le refaire, mais en format combinaison. Tout repose tout de même sur de bonnes mesures, comme souvent avec Charm Patterns. Je sais que je reporterai cette robe lorsque le printemps sera vraiment là !

    Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que cet article vous plait, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire avec votre retour, je vous réponds toujours avec plaisir. On se retrouve bientôt pour un nouveau post, en attendant comme toujours prenez soin de vous ! 🙂

  • Couture,  Vetements

    Maria Dress – Charm Patterns.

    Je suis très heureuse de vous retrouver sur le blog pour un nouvel article couture (oui, deux à la suite : promis, le prochain post parlera de tricot) pour vous présenter un robe que j’ai récemment terminée. Il s’agit d’une robe, cousue avec le patron de la Maria Dress de chez Charm Patterns by Gertie, que je n’avais pas encore eu l’occasion de tester. En espérant que cet article vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture ! 🙂

    Pour ce qui est du tissu, je suis partie sur un très joli tissu des Coupons de Saint Pierre, un tissu tailleur en coton brun avec des chevrons. J’ai choisi ce tissu car avec l’une des amies, nous avons réalisé cette même robe pour un projet commun (des disneybounds Star Wars pour une visite à Disneyland Paris – nous étions des jedis), dans le même tissu, dans des coloris juste un peu différents. J’ai pris trois mètres, parfait pour faire la robe. Le rendu est exactement ce que je cherchais, car c’est un tissu qui a beaucoup de tenue (ce qui est très bien pour les robes rétros), sans être trop rigide.

    La réalisation de cette robe a été plutôt aisée : comme je l’ai indiqué plus haut, elle est vraiment marketée à destination des débutants. Un choix que je comprends car la robe contient, dans sa forme la plus simple, un nombre de pièces limité et qui en plus se distinguent très bien les unes des autres. Les marges de couture de 1.5cm permettent d’avoir un peu de largesse, ce qui est bien quand on débute; les instructions indiquent de faire les finitions des pièces une fois deux pans cousus ensemble, ce que je trouve plus simple que de tout zigzaguer ou surfiler avant. Je préfère cette technique, même après presque deux ans de couture.

    Par contre, même si je suis d’accord pour dire que la robe est accessible à des personnes qui débutent la couture, je ne sais pas si j’irai jusqu’à affirmer, comme Charm Patterns le fait, que même les gens n’ayant jamais cousu de vêtements peuvent y arriver. Déjà parce qu’un des gros paramètres de réussite de cette robe réside dans une prise de mesure parfaite pour trouver le bon bonnet, ce qui n’est pas toujours facile à faire quand on débute, mais aussi parce le haut reste quand même assez technique, avec plus cinq pièces sans compter les parmentures. Et la jupe arbore des plis, pas forcément le truc le plus simple à faire. Avec un peu de concentration et en prenant son temps, c’est possible, ce n’est juste pas le projet que je conseillerai comme premier vêtement.

    Après avoir terminé la robe, je n’ai qu’un seul petit bémol à relever, qui est d’ailleurs le même que pour une autre robe Gertie réalisée précédemment, la Night and Day : malgré les précautions prises pour choisir la taille la plus adaptée à mes mensurations, le haut ne tombe pas tout à fait comme je le voudrais. En effet, ça baille pas mal devant et sur les emmanchures, la taille est un peu large aussi. De même, ma taille naturelle est plus haute que celle de la robe, ce qui fait qu’après avoir cousu la jupe, cette dernière tombe un peu trop bas pour moi. Cependant, maintenant que je sais me débrouiller en couture, j’ai pu noter où faire des modifications pour un meilleur rendu la prochaine fois que je ferai ce modèle.

    Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Vous l’aurez compris, je suis globalement très satisfaite de cette robe que je me ferai probablement dans d’autres tissus à l’avenir. N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire avec votre retour, je vous répondrai avec plaisir. On se retrouve vite pour un nouvel article, en attendant comme toujours, prenez soin de vous 🙂

  • Couture,  Vetements

    La jupe Stanwyck – Charm Patterns by Gertie.

    Je vous souhaite la bienvenue sur la Tricomtoise ! Qui dit nouvelle semaine dit nouveau projet. Après avoir été assez productive en tricot ces dernières semaines, c’est cette fois au tour d’un projet couture d’être mis à l’honneur sur le blog. J’ai récemment terminé un chouette vêtement, parfait pour cet hiver et que j’ai hâte de porter au cours des prochaines semaines. Il s’agit d’une jupe dont le patron vient de chez Charm Patterns by Gertie : la jupe Stanwyck. En espérant que l’article vous plaira, je vous souhaite une bonne lecture !

    Si vous venez de temps en temps sur mon blog, vous aurez peut-être remarqué que ce n’est pas la première fois que je réalise un projet issu de la large bibliothèque de patrons de chez Gertie. Je suis vraiment fan de ses créations ultra rétro, qui se marient parfaitement à ma garde-robe aux inspirations vintages, et je trouve ses livrets explicatifs toujours très bien rédigés. Si on fait le compte jusqu’à présent, j’ai déjà fait trois pantalons, une combi-short et une combinaison tirés du Jane Set, et une robe Night & Day dans sa version col carré et manches courtes. Ces vêtements font partie de mes préférés à porter au quotidien. C’est donc sans surprise que je cherche de temps en temps d’autres patrons de Gertie à réaliser.

    Un premier point que j’aime énormément avec Charm Patterns, c’est que ce patron comprend de très nombreuses variantes qui permettent de customiser votre vêtement selon vos envies. Quand on achète un patron chez eux, on en a pour notre argent ! Ici, on retrouve deux versions principales, à savoir une belle jupe crayon et une superbe jupe cercle. La personnalisation se fait par un choix à faire entre plusieurs types de ceintures, entre l’ajout ou non de poches, et également la possibilité de poser des bretelles. En plus de ce côté personnalisable, j’adore l’aspect évolutif du patron : en tant que débutant(e), la jupe de base est très facile à réaliser, et vous pouvez avec l’expérience y revenir pour ajouter des éléments plus complexes.

    En ce qui me concerne, pour cette première version de la Stanwyck, j’avais très envie d’une jupe cercle, avec beaucoup de volume et qui tourne bien. Je suis donc partie sur cette option. Je n’ai pas souhaité ajouter de poches, car je voulais vraiment me concentrer sur ma précision et ma netteté dans les finitions. Pour la ceinture, je suis partie sur la rectangulaire.

    La jupe cercle peut être portée toute l’année et le choix du tissu et du motif peuvent en faire un vêtement très différent selon la période de l’année. Pour un résultat plus hivernal, j’ai opté pour une gabardine, avec un très joli tartan aux couleurs de saison. Du rouge, du gris, du noir, parfait pour la fin d’année et pour s’assortir avec plusieurs de mes pulls. J’ai acheté mon tissu à la Mercerie Mimosa et je suis ravie de ma trouvaille (je vous en reparlerai plus loin).

    Passons maintenant à la réalisation de cette jupe. Chez Gertie, j’oscille en général entre la taille 14 et la taille 16 en fonction des projets et des pièces. Ici, j’aurais pu partir sur une taille 14 par rapport à mon tour de taille, mais comme je savais que j’allais porter principalement cette jupe en hiver avec au moins un t-shirt et un pull en laine coincés dans la ceinture, j’ai préféré jouer la sécurité et m’orienter sur la taille 16 pour être à l’aise.

    En ce qui me concerne, je suis donc partie sur une jupe cercle (« gored skirt »), dans une version simple, sans poches ni bretelles La jupe se compose de plusieurs panneaux pour le devant, les côtés et le dos, qui lui donne son beau volume et une large amplitude. La réalisation est ultra simple et intuitive, la principale difficulté pour moi a été d’assembler la ceinture proprement, mais je vous en reparlerai plus loin. C’était un projet couture super rapide à faire : cette version ne m’a pris que quelques heures entre la découpe du patron, du tissu, la couture, le repassage et la finition. Vraiment un jeu d’enfant, ça me donne envie de la refaire dans d’autres tissus. D’autant plus qu’avec déjà toutes mes pièces découpées, je sais que j’irai encore plus vite.

    En parlant du tissu, je suis tellement contente de mon choix ! J’ai craqué à la Mercerie Mimosa devant ce beau motif tartan qui collait à ma vision d’une jupe automnale/hivernale. J’avais déjà eu l’occasion de travailler une gabardine, plus épaisse cependant, pour ma Milton Pinafore; c’est un tissu qui est très agréable à coudre. Il glisse super bien sur la machine. Son gros plus, c’est sa tenue et son tombé. Sur une jupe de ce style, le rendu est très beau.

    Mon seul bémol, si je devais en trouver un, c’est le fait que j’ai un peu de mal à positionner la ceinture sur l’intérieur pour que ça fasse bien propre. Je vais en refaire une prochainement en cours, pour apprendre à le faire correctement. Mais honnêtement, c’est pas la fin du monde !

    J’espère en tout cas que cet article vous plait ! On se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article, en attendant comme toujours prenez soin de vous 🙂

  • Couture,  Vetements

    Barbie : mes tenues pour voir le film !

    Bonjour, tout le monde !

    Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui après quinze jours d’absence (petites vacances estivales)! Pour cette reprise, quoi de mieux que de la couleur et du fun? A moins de vivre dans une grotte, vous avez sans aucun doute entendu parler de la sortie du film Barbie, qui fait un carton en France et à l’international. J’ai attendu ce film avec impatience pendant des mois, au point de préparer non pas une, ni même deux, ni même trois, mais quatre tenues qui en sont inspirées. Aujourd’hui, je vous propose d’en découvrir trois (la quatrième n’est pas encore complétement finie). En espérant que cet article vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture !

    1 – Hi Barbie !

    Pour commencer, voici la tenue que j’ai portée lorsque je suis allée voir l’avant-première du film. Il faisait particulièrement chaud à ce moment-là (plus que maintenant, c’est sûr), et j’avais initialement prévu de porter une tenue inspirée par le look cowboy que l’on voit dans le film. Mais ce look ne se prêtait pas à la météo, j’ai eu honnêtement peur de dégouliner de sueur avant même d’arriver au cinéma, et j’ai donc décidé quelques jours avant de porter une autre tenue que je souhaitais réaliser à un moment ou à un autre : il s’agit d’une tenue inspirée par le look de plage en vichy rose portée par Barbie, avec son joli effet cœur dans le dos.

    Pour ma version, je suis restée sur du vichy rose, et sur un esprit plage, avec une combinaison tirée du patron Jane Set de chez Charm Patterns by Gertie. Ce patron, déjà présenté dans un précédent article, est vraiment top en raison des multiples options qu’il propose. Je suis partie sur la version combi-short, en effectuant quelques modifications. Tout d’abord, pour les bretelles, j’ai décidé de les remplacer par des bretelles nœuds, plus faciles à ajuster selon moi. Pour le bas, comme il est beaucoup plus court que ce que j’ai l’habitude de porter, il a fallu trouver un moyen d’allier confort, pratique et esthétique. D’où le short, avec lequel je suis plus à l’aise qu’une minijupe. Mais pour garder la référence au look dont je m’inspire, j’ai rajouté par dessus une petite jupe amovible, qui se ferme sur le côté par un nœud.

    Personnellement, j’ai beaucoup ce look. Le résultat est très rétro, tout en gardant le côté Barbie. Un succès donc !

    2 – Suburban Shopper Barbie.

    Pour mon second look, je l’ai préparé pour une occasion spéciale : je suis retournée voir le film avec mon amie Sophie et nous avons donc décidé de réaliser des tenues basées sur des vraies Barbie. Elle a choisi Poodle Parade Barbie et de mon côté, j’ai sélectionné ma Barbie préférée : la Suburban Shopper. Il se trouve que j’ai en ma possession une reproduction de cette robe, sortie par la marque Unique Vintage il y a quelques années. Je l’adore mais malheureusement, après plusieurs années à la porter, elle commence à montrer des signes de fatigue. Je suis donc repartie de cette base pour ma création, en utilisant le patron de la robe Night & Day de chez Charm Patterns by Gertie. J’avais déjà cousu une première fois cette robe, au succès un peu mitigé. Une première tentative qui m’a permis de faire des ajustements sur cette seconde version : cousue en coton bleu épais des Coupons de Saint Pierre, cette robe utilise la taille 14 pour le haut, et la taille 16 pour la jupe. J’ai ainsi obtenu un haut bien plus ajusté que précédemment, même si je pense que je peux encore la modifier un peu pour un résultat encore plus optimal. Cette robe m’a également permis de tester un élément encore inexploré de ma machine, à savoir ses points de broderie décoratifs. C’était mon premier essai, donc un peu irrégulier (il faut trouver le bon rythme pour entrainer le tissu) mais honnêtement je suis contente du résultat !

    3 – I’m just Ken.

    Pour finir, je ne pouvais pas passer à côté de l’occasion de coudre un look Ken. Grande fan de Ryan Gosling depuis des années, j’ai adoré sa prestation dans le film. Tout comme Barbie, il a droit à des looks fabuleux. Evidemment, faire son manteau Mojo Dojo Casa House, c’était un peu too much, alors je suis partie sur un look mélangeant plusieurs scènes du film. Déjà, pour le bas, j’ai repris mon jean taille haute que j’adore et qui fait écho à l’ensemble total jean porté par Ken dans le film. Pour le haut, en plus d’un joli t-shirt Barbie, je me suis cousue une blouse Cali de chez Treize Coquelicot (oui, encore, promis c’est la dernière pour un moment) inspirée de la tenue plage de Ken, avec ses rayures. J’ai utilisé ma chute de ma robe Suburban Shopper pour la majorité de la blouse, avec une partie rose pour le haut du dos. Pour encore plus de rose, j’ai utilisé des boutons roses et des rubans décoratifs pour le bas des manches et de la blouse. J’adore le look qui fait très 80/90, et c’est très confortable !

    Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que cet article vous plait, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire avec vos impressions. Je vous retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous ! 🙂

    La Tricomtoise.

  • Uncategorized

    Dapper Week-end à Disneyland Paris : Trois jours, trois projets couture !

    Bonjour à tous !

    J’espère que vous allez bien et que vous passez une belle semaine ! Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour un nouvel article qui mettra la couture à l’honneur. Il y a quelques semaines, j’ai passé trois jours à Disneyland Paris avec mon amie Sophie et sa famille, pour participer au Dapper Day : cet événement qui se tient dans le parc français mais également dans les parcs américains invitent ses participants à enfiler leurs vêtements les plus chics, avec des tenues rétro/vintage. Nous avons profité de cette journée pour nous organiser tout un week-end où nous avons fait des Disneybounds (autrement dit des tenues inspirées de personnages Disney/Pixar/Marvel…) en groupe. Je ne vous montre aujourd’hui que mes tenues et les projets couture qui vont avec, mon groupe comprenant des enfants que je ne souhaite pas montrer sur un site public, mais j’espère que l’idée vous plaira ! Bonne lecture à vous 🙂

    1 – Cendrillon.

    On commence cette présentation avec ma tenue portée le vendredi. J’étais particulièrement excitée par ce look car c’était l’occasion pour moi de sortir une salopette sur laquelle je travaille depuis un moment. Notre film choisi pour ce premier jour sur le parc était Cendrillon. J’ai eu le plaisir de me transformer en Cendrillon dans sa version robe rose, et j’ai donc pour cela enfilé ma salopette : elle vient du patron Jane Set de chez Charm Patterns by Gertie. Je me suis offert ce patron dans l’objectif de réaliser une salopette de cow-boy, inspirée par la tenue portée par Barbie dans le film qui sort prochainement. Réalisée dans un coton rose, ce salopette comprend tout un corsage assez complexe à faire (notamment car il y a beaucoup de parties différentes). Je vous reparlerai de cette salopette dans un article dédié je pense, mais j’étais bien contente d’avoir pu la réaliser lors des cours de couture que je prends, car j’ai eu besoin d’aide pour la faire. Mais le résultat est très chouette. Je dois encore lui ajouter quelques éléments pour la « barbiefier », en attendant elle marche bien pour Cendrillon.

    2 – Encanto.

    Le samedi avait lieu l’événement officiel du Dapper Day. Le choix du film s’est porté sur une sortie récente, Encanto, que j’ai personnellement beaucoup aimé. Ce film comprend beaucoup de personnages très intéressants à bounder, car ils ont des couleurs et des styles assez différents les uns des autres. J’ai dans mon cas porté une tenue inspirée par le personnage de Luisa, caractérisée par sa force mais aussi l’angoisse d’être à la hauteur. Comme je me reconnais assez dans ce personnage, j’étais très contente de pouvoir faire une tenue à son image.

    Je me suis lancée un challenge pour cette tenue : celui de partir vers une inspiration 60s, avec notamment une robe Jackie Kennedy. J’aime beaucoup l’élégance et la sobriété de cette robe, avec les plis et le nœud sur la ceinture.

    Pour ma robe, j’ai utilité un patron tiré du livre 200 robes à partir de 20 patrons que j’avais déjà réalisé par le passé, dans une autre variante. Ma robe reprend plusieurs éléments clés de la robe de Jackie Kennedy : l’absence de manches, un corsage structuré par des pinces, et des plis au niveau du devant et du dos de la jupe pour lui donner du volume et de la tenue (le coton assez épais que j’ai utilisé aide beaucoup aussi). J’ai rajouté une ceinture cousue sur la robe, avec un nœud que j’ai improvisé sans patron. Parmi les modifications par rapport à l’original, j’ai préféré une encolure ronde, plutôt qu’un V. Vous remarquerez aussi sur le bas de la jupe un pan de tissu. On a l’impression qu’il fait partie du design mais en réalité, il s’agit d’une erreur de ma part. En effet, j’avais prévu à la base de faire une robe qui tombe juste en dessous des genoux, mais après découpé le bas de ma jupe, j’ai réalisé qu’elle remontait beaucoup trop haut derrière (la faute aux squats, on va dire). C’est Sophie qui est venue à ma rescousse en me conseille de tout simplement recoudre bien proprement la bande que j’avais découpée et de faire un ourlet à la bonne longueur. Bref, même si je suis assez contente de cette robe, elle m’a donnée des sueurs froides !

    3 – Toy Story.

    Pour notre dernier jour, je savais que je voulais faire un look plus casual, décontractée, non seulement car j’allais prendre le train pour rentrer à la maison, mais aussi car après deux jours à marcher dans Disneyland Paris, le confort me paraissait capital. Notre thème était donc Toy Story et j’ai donc pu compter sur de beaux aliens et une Buzz l’éclair d’exception pour m’accompagner.

    En ce qui me concerne, j’étais Jessie, la cow-girl qui apparait dans le second film. Pour ma tenue, j’ai donc enfilé un cardigan blanc et surtout mon pantalon corsaire que je vous ai déjà présenté sur le blog, qui collait bien au personnage. Mon amie Sophie avait pris le temps de réaliser deux petits nœuds en tissu imprimé vache, que nous avons ajouté au pantalon pour l’occasion. De mon côté, j’ai réalisé un projet couture pour cette tenue : une nouvelle blouse Cali (la 4ème, et oui) de Treize Coquelicots. Je n’ai pas pris de photos plus rapprochées de la blouse, mais je tâcherai de vous en poster bientôt sur Instagram. J’ai utilisé pour ce projet un joli coton dans les jaunes avec des fleurs, et un panneau pour le haut du dos en rouille. Quatrième exemplaire pour moi de cette blouse, que j’aime beaucoup donc !

    Et voilà, j’espère que cet article vous plait ! J’étais très contente en tout cas de vous parler de mes différentes réalisations et je vous retrouve très vite pour un nouveau post. N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour m’indiquer quelle tenue vous préférez. Prenez soin de vous et à très vite ! 🙂

    La Tricomtoise.

  • Couture,  Vetements

    J’ai cousu mon premier pantalon ! – Jane Set (Charm Patterns by Gertie)

    Bonjour, tout le monde !

    Je suis très heureuse de vous retrouver sur le blog pour un tout nouvel article. Au menu du jour : un peu de couture, avec l’un de mes derniers projets dont je suis assez fière. Il s’agit d’un pantalon, tiré du patron Jane Set de Charm Patterns by Gertie.

    Depuis mes débuts en couture, je pense avoir bien progressé et j’essaie donc en ce moment de sortir de ma zone de confort, soit en me lançant dans des projets plus compliqués, soit en choisissant des patrons pour des vêtements très différents de ce que je porte habituellement. C’est le cas du Jane Set, que j’ai acheté il y a plusieurs mois dans l’optique de me faire une salopette Barbie cow-boy (je vous reparlerai de ce projet plus tard). Comme la plupart des patrons Charm, celui-ci comprend beaucoup d’options différentes, dont celle de faire un pantalon.

    Faire un pantalon était un vrai challenge pour moi. Un challenge technique tout d’abord, car j’ai toujours entendu dire que coudre des pantalons était très difficile. J’étais donc curieuse de voir si j’avais les capacités techniques d’en faire un sans mettre le feu à ma machine à coudre.

    Mais c’était surtout un challenge personnel : j’ai arrêté de porter des pantalons vers mes 18 ans, car je m’y sentais horriblement mal à l’aise. Ma morphologie fait que ma taille est nettement plus marquée que mes hanches, et j’ai des fesses assez développées. La mode il y a 12 ans n’était pas aux jeans tailles hautes, mais aux slims plutôt tailles basses, qui clairement ne m’allaient pas, dans lesquels je n’étais pas à l’aise, au point que j’ai fini par prendre la décision radicale de ne vivre qu’en jupes et en robes (sauf pyjama et tenues de sport).

    Grâce à la couture, j’ai appris à faire des vêtements qui correspondaient à mes envies et qui me vont, et surtout j’ai pu trouver des patrons dans le style que j’aime. Charm Patterns regorge de patrons d’inspiration vintage, parfaits pour moi. Alors pourquoi ne pas tenter un pantalon?

    Le patron du Jane Set est un pantalon qui arrive mi-mollet, type corsaire, avec une taille haute et une fermeture éclaire à l’arrière et une ceinture. Il correspondait à ce que je cherchais : j’aime beaucoup ce style qui me rappelle les pantalons années 40-50, qu’on voit par exemple dans A League of their own, la série Prime adaptée du film éponyme.

    Pour ce qui est du tissu, j’ai trouvé lors d’un salon de tissus un joli coton denim très agréable et très élastique, donc très confortable. J’ai payé 9 € pour deux mètres de ce tissu résistant, je trouve que c’est plutôt correct en plus.

    La réalisation a été bien plus facile que ce que j’imaginais. Je pense que ce patron est donc top si vous souhaitez coudre un pantalon mais que ce type de projet vous fait peur. Selon moi, c’est parce qu’on a une fermeture éclair dans le dos, et donc pas de braguette à construire, ce qui semble être l’étape la plus compliquée dans les pantalons. Ici, on assemble pour chaque jambe un dos et un devant avant de coudre l’entrejambes, de poser la ceinture et de mettre la fermeture. J’ai passé environ 3h sur ce projet, j’ai été surprise que ça aille aussi vite.

    Le pantalon est vraiment ultra confortable, avec une coupe près du corps au niveau de la taille et plus ample sur les jambes. Il se fond très bien dans ma garde-robe : j’ai déjà pu le porter plusieurs fois avec plusieurs hauts différents.

    Je pense que je ferai d’autres pantalons dans ce style car je suis conquise. C’est une grande fierté pour moi d’avoir terminé un pantalon !

    J’espère en tout cas que ce projet vous plait, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire et à me dire si vous avez déjà réalisé, en couture ou tricot, un projet qui vous a permis de sortir de votre zone de confort !

    Je vous dis à très vite et en attendant prenez soin de vous ! 🙂

    La Tricomtoise.

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner