• Tricot,  Vetements

    Apremont – Marianne Munier.

    Bonjour, tout le monde !

    Me voici, me voilà, avec un nouveau pull tout juste tombé de mes aiguilles ! Soyez les bienvenus sur le blog pour un nouvel article tricot: aujourd’hui nous allons nous pencher sur l’une de mes toutes dernières réalisations, un joli pull automnal tricoté pour un test pour Marianne Munier. Il s’agit du pull Apremont, et je remercie Marianne de m’avoir fait confiance sur ce test. N’hésitez pas à me laisser votre retour sur ce projet en commentaire et je vous souhaite d’avance une bonne lecture ! 🙂

    C’est la toute première fois que je tricote un design de Marianne: j’ai découvert son travail il y a quelques mois grâce aux kits sortis avec Natissea pour certains de ces récents patrons. J’ai eu un coup de cœur en voyant l’appel au test car j’ai tout de suite su qu’Apremont plairait beaucoup à ma maman. Ce que j’aime beaucoup dans le travail de Marianne, c’est que ses pièces sont de jolis tricots à porter facilement au quotidien, toujours agrémentés de détails qui leur apportent une touche raffinée, notamment par des motifs placés à des endroits stratégiques. J’ai prévu de me faire son cardigan Carantec pour le printemps prochain, car je pense qu’il irait bien dans ma garde-robe.

    Apremont est lui aussi un beau pull parfait pour tous les jours, et surtout pour l’automne et l’hiver qui approche grâce au combo recommandé de mérinos et mohair qui lui apporte moelleux, douceur et chaleur. Le design, majoritairement en jersey, porte sur le devant en jersey envers de belles torsades en miroir entre la gauche et la droite du pull. Les répétitions de torsades en quinconce donnent, je trouve, un bel effet de cascade.

    Pour ce qui est de la construction, ce pull est un top down, qui se tricote en réalisant à plat dos et devant séparément. Les deux pans se rejoignent ensuite sous l’emmanchure pour alors tricoter le corps en circulaire. Pour les manches, on relève des mailles le long de l’emmanchure et on travaille là aussi en circulaire jusqu’à atteindre la longueur souhaitée. Le pull est fini sur le col, les manches et le corps par des côtes. On tricote en aiguilles 4mm, ce qui fait que le tricot avance assez vite.

    Au niveau technique, le pull est relativement simple à réaliser, grâce aux instructions claires. Et si les torsades sont le devant font un effet maxi wahou, n’ayez pas peur, elles se tricotent très bien aussi. Je pense que c’est d’ailleurs un projet parfait pour une personne qui aimerait tenter ses premières torsades. Les répétitions se retiennent vite.

    En ce qui me concerne, j’ai tricoté la taille 48 pour ma maman. J’ai utilisé les fils recommandés, deux gammes de chez Knitting for Olive: le Merino et le Soft Silk Mohair. Je vous avoue que j’ai eu un peu de mal à commencer mon test car si je voulais avoir la même couleur pour les deux fils, il aurait fallu m’armer de patience. En effet, plusieurs des coloris que ma maman avait choisi étaient indisponibles dans l’une ou l’autre de ces gammes. On a fini par faire un combo : Autumn (un brun orangé, un peu rouille) pour le Merino, et Caramel (qui porte bien son nom) pour le Soft Silk Mohair. Tricotés ensemble, ces deux fils donnent au pull un joli côté un peu chiné. J’avais déjà travaillé la gamme Merino sur un pull que je n’ai toujours pas fini, mais c’était la première fois que je travaillais la Soft Silk Mohair. J’ai beaucoup aimé tricoter ce fil, qui est très doux, et qui se fond bien au mérinos.

    J’ai respecté les instructions du patron, en apportant quelques modifications pour adapter le pull à la morphologie de ma maman. Tout d’abord, j’ai raccourci un peu le corps, qui était un peu trop long, d’environ 4cm. Cela m’a aussi permis de m’arrêter sur une répétition de torsades complète. J’ai également arrêté les diminutions pour les bras arrivée à 44 mailles, car je n’étais pas très loin de la longueur à atteindre, et j’avais peur que la manche soit trop serrée en continuant les diminutions.

    Pour les côtes, je suis partie sur des aiguilles 2.75mm, et j’ai décidé de n’utiliser que le mérinos pour apporter une petite différence par rapport au corps. Je ne regrette pas cette décision du tout.

    En tout cas, je suis très heureuse du résultat final. Comme je l’ai dit plus haut, je pense que pull sera parfait pour les personnes qui se lancent dans les torsades, grâce aux explications et au motif qui se retient facilement.

    J’espère que cet article vous a plu ! J’ai beaucoup aimé réaliser ce test pour ma maman et j’espère qu’elle portera ce joli pull tout doux cet hiver. Encore un grand merci à Marianne pour sa confiance et je vous remercie d’avance pour vos retours sur cet article. On se retrouve très vite pour un nouveau post, en attendant comme toujours prenez soin de vous 🙂

    La Tricomtoise.

  • Tricot,  Vetements

    Ananke – Yarnflakes.

    Bonjour à tous !

    Soyez les bienvenu(e)s sur La Tricomtoise pour un nouvel article. Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour vous présenter un nouveau projet récemment terminé, dans le cadre d’un test pour la designeuse Yarnflakes. C’est mon deuxième test pour Yarnflakes, après il y a quelques mois le t-shirt Sintara. Cette fois encore, il s’agit d’un haut parfait pour le printemps et même l’été, un débardeur portant le nom d’Ananke. Je vous laisse découvrir ma version en espérant que l’article vous plaise ! 🙂

    Ananke est un débardeur à bretelles qui se tricote du bas vers le haut, en deux temps : on commence par tricoter en circulaire, avec une belle bande d’un motif chevron qui fait son originalité et qui est plus simple à réaliser qu’il n’y parait. On poursuit en jersey jusqu’à l’emmanchure où on divise alors le travail pour tricoter devant et dos séparément. Le top comprend également des pinces pour la poitrine, une finition en i-cord pour l’emmanchure, le col et les bretelles, et un col en V. Destiné à être porté quand il fait chaud, il est recommandé d’utiliser des fils appropriés, comme du coton, du lin…

    Personnellement, j’ai décidé de rester sur une valeur sûre, du chanvre, en travaillant à nouveau la Pernelle de chez Natissea, en coloris Framboise. C’est mon troisième projet en Pernelle de l’année, mais j’adore ce fil qui est super agréable à porter lorsqu’il fait chaud. Je suis partie sur le coloris Framboise car je le trouve magnifique. Le tombé de la Pernelle sur ce débardeur est top, car très fluide, mais le motif ressort très bien avec ce fil.

    Pour ma version, j’ai utilisé environ 700m de Pernelle, soit 3.5 écheveaux. J’ai tricoté la taille 6, parfaite pour moi car le débardeur tombe bien, un peu lâche sans être trop baggy : je pense que c’est dû au choix du fil car la plupart des versions des autres testeuses sont plus près du corps. Nous avons utilisé des fils assez différents, donc n’hésitez pas à aller voir les résultats sur Ravelry !

    J’ai énormément aimé tricoter ce projet. Déjà parce que, comme vous le savez si vous suivez mon blog, je suis en train d’étoffer ma garde-robe printemps-été en tricot, donc ce projet est parfait pour cet objectif. Le design est vraiment très sympa, avec la bande en chevron. J’ai légèrement modifié cette bande en enlevant une des répétitions – il s’agit de ma seule modification par rapport au patron.

    Ce que j’aime beaucoup chez Yarnflakes et qu’on retrouve aussi dans ce patron, c’est l’attention aux détails, et particulièrement aux finitions : par exemple, le patron propose d’inclure des pinces poitrines pour avoir un débardeur plus ajusté. Ayant une assez forte poitrine, j’ai beaucoup aimé ce détail subtil mais qui permet d’avoir un tombé un peu plus flatteur.

    Gros coup de cœur aussi pour la finition des bords en i-cord, que ce soit pour les bretelles, le col ou l’emmanchure. J’ai jusqu’à maintenant travaillé l’i-cord en l’appliquant après coup sur mes tricots, pour faire des finitions propres; c’était la première fois que je le travaillais en même temps, et j’adore le résultat, très propre. Je pense que pour les prochaines fois que j’utiliserai cette technique, j’essaierai de tricoter un peu moins serré. Un coup de main à prendre, mais le résultat est top !

    Autre point fort: le fait de pouvoir essayer le tricot en cours de route pour ajuster au mieux les bretelles. j’ai ainsi pu juger facilement du bon endroit où les arrêter.

    En somme, je suis très contente du résultat. J’ai porté le débardeur plusieurs fois depuis que je l’ai terminé et je suis vraiment trop bien dedans. Je ne peux que vous le recommander !

    J’espère en tout cas que cet article vous plait ! On se retrouve dans deux semaines (je prends une petite semaine de vacances la semaine prochaines) pour un nouvel article, en attendant comme toujours prenez soin de vous 🙂

    La Tricomtoise

  • Tricot,  Vetements

    Sintara – Yarnflakes.

    Bonjour à tous !

    C’est avec plaisir que je vous retrouve sur le blog aujourd’hui pour vous parler d’un nouveau projet tricot ! Il y a quelques jours sortait le petit dernier de chez Yarnflakes, un haut parfait pour le printemps que j’ai eu la chance de pouvoir tricoter en test. Je remercie encore Audrey pour sa confiance et sans plus tarder, je vous propose de découvrir ce chouette design ! Bonne lecture à vous 🙂

    Lorsque j’ai vu passer l’appel à test, j’ai sauté sur l’occasion et j’étais très excitée d’être sélectionnée. En effet, j’ai eu un coup de cœur pour le design, qui en plus colle bien à mon souhait d’étoffer ma garde-robe tricot printanière.

    Le Sintara est un t-shirt raglan qui se tricote en circulaire du haut vers le bas (top-down). Son design se caractérise par un motif texturé sur tout le corps, combiné à des manches en jersey qui permet de mettre le motif en valeur sans trop surcharger l’ensemble. Point positif à noter également : la construction permet d’ajuster facilement la profondeur du raglan, la longueur des manches, la largeur de l’encolure ou encore la longueur du corps.

    De prime abord, le motif peut sembler compliqué à réaliser, mais il est en fait très simple à tricoter. Le nombre de mailles et de rangs n’est pas élevé et le diagramme se mémorise vite. C’est un projet parfait si vous voulez apprendre à faire des torsades avec ou sans aiguilles auxiliaires : sur ce t-shirt, vous aurez de quoi vous entraîner !

    Qui dit t-shirt, dit fil qui respire. Audrey recommande deux fils pour ce projet, le Damya et le Linaé de chez Natissea (et vous le savez maintenant, j’adore les fils Natissea) mais je suis partie sur une autre gamme, la Malva. Ce fil 100% coton se tricote habituellement en aiguilles 4 – 4.5, donc avec ce design qui préconise de travailler en aiguilles 3 – 3.5, on se retrouve avec un motif bien dense et qui ressort bien. Je n’avais pas travaillé du coton depuis longtemps – mes précédentes expériences n’avaient pas laissé un très bon souvenir chez moi. Je me souviens d’un fil qui n’arrêtait pas de se dédoubler et qui n’était pas agréable à travailler.

    Pas de ça avec la Malva ! Pour moi, tricoter ce coton a été une vraie réconciliation avec cette matière. J’ai trouvé que le fil glissait bien sur les aiguilles, je n’ai eu ni problème de dédoublement ni difficulté particulière. J’ai choisi le coloris Clémentine : une couleur vitaminée et parfaite pour les jours ensoleillés !

    Pour ce test, j’ai opté pour la taille 7, la plus proche de mon tour de poitrine et j’aime beaucoup le rendu un peu ample de ce t-shirt (ça change de ce que je fais d’habitude, où j’ai tendance à tricoter plutôt près du corps). Je n’ai fait aucune modification par rapport au patron, optant pour une encolure plutôt resserrée par préférence personnelle. J’avais pris cinq écheveaux pour ce t-shirt et j’en ai utilisé quatre et la moitié du cinquième.

    Je pense que vous l’aurez compris à la lecture de ce post, mais je suis très, très contente de ce t-shirt. Il remplit tous les critères de ce que je cherche à tricoter en ce moment : il est parfait pour la mi-saison, suffisamment sobre pour se marier avec à peu près tout ce que j’ai dans mes placards, avec un motif qui lui apporte une touche d’originalité.

    Je ne peux que vous le recommander si vous cherchez un t-shirt à tricoter ! J’espère en tout cas que ce post vous plait, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire, je vous réponds toujours avec plaisir. On se retrouve très vite, en attendant prenez soin de vous 🙂

    La Tricomtoise.

  • Tricot,  Vetements

    Calliope – Alice Hammer.

    Bonjour, tout le monde !

    Je suis très heureuse de vous retrouver en cette nouvelle semaine (après une pause vacances) pour un tout nouvel article. Et je suis encore plus heureuse car je vous propose de découvrir aujourd’hui un tricot parfait pour le printemps qui est en train de s’installer et que j’ai eu la chance de pouvoir réaliser en test : le t-shirt Calliope d’Alice Hammer.

    Des pulls pour la mi-saison et l’hiver, j’en ai tout un tas. Des gilets, pareil. En revanche, j’ai assez peu de tricots printaniers et estivaux dans ma garde-robe. Car oui, tricot et beaux jours ne sont pas forcément des ennemis. Entre des designs légers et des fils adaptés, il est possible de porter du tricot toute l’année !

    Le t-shirt Calliope, nouveau design d’Alice Hammer (vous savez comme j’adore ses créations), est parfait pour ce début de printemps. J’ai eu la chance de pouvoir le tester et surtout d’utiliser un fil végétal pour l’occasion.

    Le Calliope est un t-shirt qui se tricote en bottom-up (du haut vers le bas), à l’aide d’aiguilles circulaires. Après les côtes, on attaque le corps avec un motif de côtes 3/1 très facile à réaliser et qui monte vite malgré les petites aiguilles (3mm pour le fil recommandé – personnellement j’ai utilisé du 3.25 car je tricotais très serré).

    On sépare le dos et le devant arrivé à l’emmanchure, on pique des mailles pour tricoter les manches, là aussi en circulaire, avec un joli petit effet bouffant que j’aime beaucoup. Je trouve que faire bouffer des manches apporte une touche rétro, ce qui correspond assez bien à mon style.

    Pour accompagner ce design sobre qui va avec tout, Alice recommande d’utiliser un fil végétal, ici la Pernelle de chez Natissea. Pernelle est un chanvre que j’avais déjà pu travailler précédemment, dans le châle Hellébore. C’est un fil que j’aime beaucoup : il est léger et respire bien (parfait donc pour un tricot de printemps) et il a un beau tombé. Evidemment, j’ai été incapable de me limiter à une couleur pour ce t-shirt et je suis donc partie sur un combo : Vanille pour le corps, et Bleu Layette pour les manches, le col et les côtes. Je trouve que le duo fonctionne très bien.

    La Pernelle se tricote idéalement en aiguilles 3, mais je suis montée sur du 3.25 car, ayant encore peu l’habitude des fils végétaux, j’ai remarqué que j’avais tendance à trop serrer mon fil. J’ai tricoté la taille XL, et le patron va du S au 5 XL. Je n’ai fait aucune modification par rapport au patron, et j’ai utilisé environ 880m de fil pour ce t-shirt.

    Je l’ai terminé fin mars et depuis je le porte régulièrement. Ce t-shirt est devenu un incontournable de ma garde-robe et je suis conquise tant par le design que par le chanvre, très agréable à porter. En terme de difficulté, je trouve ce design assez facile à réaliser, d’autant plus que les explications sont très claires et lisibles.

    Je ne peux que vous recommander d’aller découvrir sur Ravelry ou Instagram les versions des autres testeuses pour vous inspirer !

    J’espère en tout cas vous avoir donné envie de tester ce chouette design et de vous lancer dans des tricots beaux jours. N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire, je vous réponds toujours avec plaisir et je vous retrouve très vite pour un nouvel article. En attendant, prenez soin de vous 🙂

    La Tricomtoise.

  • Tricot

    Fusilli – Alice Hammer.

    Bonjour, tout le monde !

    Une nouvelle semaine, un nouvel article ! C’est avec grand plaisir que je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter un projet que j’ai terminé il y a plusieurs semaines et qui vient tout juste de sortir : le très beau pull torsadé d’Alice Hammer, le Fusilli !

    Après le Lustucru, Alice continue sa collection de pulls nouilles avec une nouvelle pâte au menu : la Fusilli. Cette pâte tourbillonnante se transforme en un design de pull couvert de belles torsades. J’ai eu la chance de pouvoir tester ce patron avant sa sortie, voici mon petit retour.

    Lorsqu’Alice a lancé son appel au test, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion. J’adore, j’adore, j’adoooore les torsades. J’ai l’impression qu’elles reviennent très à la mode depuis quelques années, ce qui me fait très plaisir : les torsades apportent beaucoup de dimension à un tricot, de texture, et elles peuvent se faire de tellement de façons différentes !

    Le Fusilli est un pull qui se tricote en circulaire : on commence par le bas du corps, en tricotant quelques centimètres de côtes avant d’aborder le motif en torsades. Ce motif peut paraître impressionnant, car Alice n’est pas allée dans la demi-mesure, on a de la torsade absolument partout, mais après quelques répétitions et avec quelques marqueurs, on finit par s’y retrouver. Faire des torsades en circulaires permet en plus d’éviter les rangs retours à l’envers, ce qui, je trouve, est une vraie économie de temps.

    Une fois le corps tricoté jusqu’aux emmanchures, on sépare le dos et le devant, qu’on tricote séparément (là, on est à plat : attention donc au changement de tension qui peut arriver). On joint les épaules, on tricote le col en côtes, et nous voilà partis pour les manches. On pique des mailles aux emmanchures pour les tricoter, elles aussi, en circulaire.

    Pour ce pull, Alice préconise l’utilisation de la Filcolana Peruvian, mais je me suis orientée vers un fil de chez Fonty, le 1880. Ce fil éthique a beaucoup de gonflant, une belle dimension qui met les torsades en valeur. J’ai choisi un coloris vert sapin, le 117, car j’ai assez peu de vêtements dans les verts alors que j’adore cette couleur.

    J’ai tricoté la taille XL et j’ai utilisé un peu plus de 10 pelotes. J’ai suivi le patron à la lettre, en changeant simplement de taille d’aiguilles quand je suis passée à plat, ma tension ayant un peu varié. J’ai également allongé les manches d’1,5cm car je voulais qu’elles soient un peu plus longues pour l’hiver.

    Je suis très heureuse d’avoir pu tester ce design et d’avoir pu tricoter ce pull car je l’adore. Il est vraiment très chaud, les torsades sont magnifiques. Je ne peux que vous conseiller de vous lancer dans ce projet si vous aussi vous aimez les torsades ! 🙂

    J’espère en tout cas que l’article du jour vous plait, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire 🙂 Je vous retrouve très vite en attendant, prenez soin de vous ! 🙂

    La Tricomtoise

  • Tricot,  Vetements

    La Source des Fées, une veste Alice Hammer.

    Bonjour à tous !

    Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui sur le blog, pour un article que j’avais hâte d’écrire. Au cours des derniers mois, j’ai pu participer à deux nouveaux tests pour une de mes designeuses préférées, Alice Hammer. Ils font partie d’une toute nouvelle collection de sept nouveaux modèles sortis en collaboration avec les filatures Fonty. Ces différents modèles, pour tous les niveaux et les goûts, sont mis en valeur par les multiples gammes des filatures. Je vous présenterai prochainement le second test mais commençons d’abord par le premier auquel j’ai participé, celui de la veste Source des Fées.

    Gilet très versatile qui s’accorde avec tous les styles, la Source des Fées combine des motifs géométriques et des finitions élégantes grâce aux bordures dents de chat sur les poignets, le bas, le col et les devants.

    Le fil recommandé pour ce projet (et celui que j’ai utilisé) est le Tartan 3 de chez Fonty, un très beau fil cardé. 100% laine, ce fil est très lumineux et agréable à porter, avec un beau rendu au niveau de la couleur grâce à son effet un peu « tweed ».

    J’ai réalisé ce gilet pour ma maman, car lorsque je l’ai vu, j’ai tout de suite su qu’il lui plairait. J’ai choisi le coloris 2007, un très beau vieux rose qui se marie à beaucoup de choses dans sa garde-robe. C’est elle qui prend la pose sur les photos de cet article pour le mettre en valeur et je trouve qu’il lui va très bien ! J’ai adoré tricoter pour ma maman.

    J’ai tricoté la taille XL pour elle, et j’ai utilisé environ 12 pelotes.

    C’est avec ce gilet que j’ai découvert le fil Tartan 3 : je l’ai tellement aimé, tant à tricoter que pour son rendu, que j’ai ensuite décidé de me faire un gilet avec, le fameux Margaret Beaufort d’Alice Starmore que je vous ai présenté dans un précédent article.

    Ce que je préfère dans ce gilet : sa construction, très différente de ce que j’ai pu tester jusqu’à présent. On commence par des pattes d’épaule qui apportent de la structure au gilet. C’est à partir de ces pattes, en relevant des mailles, qu’on tricote le dos et les devants. On tricote ensuite les manches, et enfin on relève des mailles pour la bande de boutonnage. Ce gilet s’adresse selon moi à des tricoteurs qui maîtrisent non seulement les bases mais qui sont aussi à l’aise avec les grilles. Il ne faut pas avoir peur d’un peu de challenge ! Mais le résultat en vaut la peine.

    J’espère en tout cas vous avoir donné envie de découvrir cette nouvelle collection Alice Hammer x Fonty et ses différents modèles. Je vous retrouve la semaine prochaine pour découvrir le second projet de cette collection que j’ai pu testé, en attendant n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire !

    On se retrouve très vite, prenez soin de vous 🙂

    La Tricomtoise

  • Vetements

    Le Subtile, mon nouveau pull chouchou.

    Bonjour, tout le monde !

    Je suis très heureuse de vous retrouver sur le blog pour découvrir ensemble un patron qui sortira le 1er avril et que j’ai récemment pu tester !

    Vous le savez si vous suivez mon blog depuis ses débuts, je suis fan du travail d’Adalaria, dont j’ai découvert le travail il y a un an et demi. J’ai depuis tricoté plusieurs de ses designs et je me suis lancée dans le challenge #12moisdansmesgrolles (je vais bientôt m’attaquer à la paire de mars, je suis un peu en retard!). Et je suis tout aussi fan des fils 1 ou 2 mailles qui sont un vrai plaisir à utiliser: pour avoir testé plusieurs fils (Délicate, Yakérino, Scandaleuse entre autres), je n’ai eu que des coups de cœur.

    Alors lorsque j’ai vu cet appel au test pour le pull Subtile, j’ai immédiatement craqué ! Et comme le patron sera disponible officiellement dans quelques jours, j’espère vous motiver à le réaliser aussi avec cet article.

    Le pull Subtile est un modèle qui lie parfaitement simplicité et élégance, grâce à son très beau motif ajouré, qui a la particularité de pouvoir se tricoter sur le devant ou sur le dos (ou, pour les plus motivé(e)s, des deux côtés). Il se tricote en top down, en circulaire, tout en jersey endroit avec des côtes torses (ce que je préfère, je trouve le rendu beaucoup plus beau que des côtes classiques). Le patron vous propose aussi deux versions : une avec cintrage et une sans. En ce qui me concerne, j’ai choisi de suivre les instructions avec cintrage! L’empiècement n’a pas été simple pour moi, mais j’ai toujours du mal avec les motifs ajourés, mais à part ça ce pull est plutôt facile à tricoter.

    Pour la réalisation, j’ai utilisé le fil recommandé: la Scandaleuse, en teinte Bleu de Minuit, qui est absolument sublime. Un fil fin mais qui garde bien la chaleur, très doux à porter. Un vrai régal à tricoter en plus.

    J’ai pu porter le pull plus d’une fois depuis que je l’ai fini, il est parfait pour la mi-saison, et je l’adore, aussi bien pour son motif que pour la couleur. J’ai tout bonnement passé un excellent moment à tricoter ce pull et je ne peux que vous encourager à vous lancer aussi !

    J’espère en tout cas vous avoir donné envie de vous pencher sur ce patron à sa sortie, et je vous retrouve très vite pour un nouvel article ! En attendant, comme toujours, prenez soin de vous 🙂

    La Tricomtoise

  • Tricot,  Uncategorized,  Vetements

    Le pull Lustucru d’Alice Hammer (ou mon premier test ! )

    Bonjour à tous !

    Je suis heureuse de vous retrouver sur le blog pour un nouvel article !

    Après plusieurs semaines sans vous avoir présenté de hauts, voilà que je vous écris deux articles d’affilée mettant en avant des pulls ! Mais aujourd’hui, c’est un article un peu différent que je vous propose, car en plus de vous présenter une réalisation, je vais également vous parler un peu de ma première expérience en temps que testeuse.

    Voilà longtemps que je connais le principe des tests, que j’avais envie de me lancer, mais j’avais l’appréhension de ne pas être assez bonne tricoteuse. Au final, j’ai réalisé que 1) c’est en essayant qu’on apprend, 2) tous les tests ne sont pas pour des projets archi-compliqués, 3) il y avait très peu de chances pour que je tombe sur une communauté de testeurs/testeuses pas sympas.

    En voyant passer un appel au test pour le pull Lustucru d’Alice Hammer, j’ai fini par craquer et m’inscrire. Le design de ce pull, avec ces carrés colorés, me parlait et il me paraissait relativement facile à réaliser pour un premier test. Le patron du pull est officiellement sorti et je vous invite à aller en découvrir davantage sur le site d’Alice ! Mais voici quelques informations sur ma réalisation.

    • Fil utilisé : comme recommandé sur le patron, la gamme Roussin-Alpaga de chez Bouclelaine. Je suis restée sur le même coloris qu’Alice pour la couleur principale (Bistre naturel). Pour mes couleurs contrastantes, j’ai choisi Glycine, Pensée, Lichen, Eglantine et Guimauve. C’était la première fois que je travaillais avec de la Bouclelaine et j’ai beaucoup aimé ce fil rustique qui est très agréable à porter.
    • Construction: Le corps se tricote de bas en haut, sur des aiguilles circulaires, en utilisant la fameuse méthode du « steek » que j’ai testé pour la première fois, puis on réalise les manches en montant des mailles le long des emmanchures, toujours en circulaire, avant de passer aux finitions.
    • Techniques utilisées : le pull se tricote en utilisant plusieurs couleurs, en jacquard. C’est un jacquard plutôt facile, à la condition de ne pas serrer trop les fils sur l’arrière (sinon, ça gondole). Il est d’autant plus facile qu’en tricotant en circulaire, on ne tricote qu’à l’endroit. Le steek, c’est là que ça se corse: je connaissais cette technique pour l’avoir vue dans des vidéos de Fruity Knitting, mais je n’avais pas encore eu l’occasion de m’y coller. C’est assez terrifiant de devoir couper son tricot, il faut bien l’avouer ! Mais je suis plutôt satisfaite de ma première tentative !

    Je suis honnêtement très contente du résultat obtenu avec ce pull. J’adore les couleurs de chez Bouclelaine, très lumineuse, et le design d’une manière générale est très joli. C’est un pull que je porte presque une fois par semaine depuis que je l’ai terminé tellement je l’apprécie.

    Je suis aussi très fière d’avoir participé à ce premier test – d’autres ont suivi depuis, mais cette première expérience a été vraiment super pour moi. Pouvoir échanger sur des instructions, poser des questions, voir le progrès de tout le monde… J’ai adoré !

    En tout cas je vous recommande vivement d’aller voir les nombreux designs d’Alice Hammer, une vraie mine pour les amoureux de tricot !

    J’espère que ce petit article vous a plu, et qu’il vous aura donner envie de vous lancer dans ce Lustucru ! On se retrouve très vite pour un nouvel article, et en attendant prenez soin de vous !

    La Tricomtoise

  • Tricot

    Appel au test pour mon premier patron : La Claudine !

    Bonjour, tout le monde !

    J’espère que vous allez bien en ce début de semaine. Je suis très heureuse de vous retrouver pour un article un peu particulier : un appel au test !

    Je l’ai annoncé il y a quelques semaines dans mon article sur mes objectifs 2022 : je travaille depuis quelques temps à la rédaction de mon premier patron.

    Il s’agit d’une écharpe que j’ai réalisée initialement pour l’anniversaire de ma mamie, Claudine et j’ai tellement aimé bidouiller ce projet que je me suis décidée à tenter de rédiger ce patron.

    Je vous parlerai davantage de la conception de cette écharpe lorsque je sortirai ce patron d’ici quelques mois, mais en attendant je recherche des testeurs/testeuses pour ce projet avant sa sortie.

    Ce projet est accessible pour les débutants et le test se passera sur slack avec une date de rendu fixée au 31/03/2022.

    J’organiserai ponctuellement des visios pour discuter de l’avancée du projet ou pour faire le point sur certains éléments techniques, mais c’est purement optionnel.

    Si vous souhaitez vous inscrire, laissez-moi un commentaire ou écrivez-moi à latricomtoise@gmail.com !

    En espérant que ce projet vous plaise !

    La Tricomtoise

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner