• Tricot,  Vetements

    Float, de Kim Hargreaves.

    Je suis très heureuse de vous retrouver sur le blog pour l’avant-dernier article de cette année 2023, l’occasion pour moi de vous présenter mon dernier projet tricot terminé. Alors que les températures donnent plutôt envie de tricoter des grosses chaussettes, des écharpes et des pulls, j’ai passé les dernières semaines à travailler sur… un débardeur !

    Il s’agit d’un design de Kim Hargreaves, une créatrice dont j’ai déjà pu vous parler sur le blog, puisque j’ai déjà tricoté deux de ses patrons, tous les deux issus de la collection Calm : Hearten, un cardigan court, et Canva, un pull de mi-saison avec un motif ajouré sur les manches et le corps. Comme je l’ai dit dans mon précédent article, un de mes objectifs pour les mois à venir est de garnir ma garde-robe estivale, et le débardeur Float, lui aussi issu de cette même collection, me paraissait être un ajout parfait à mes tricots d’été.

    Pour ma version, je suis partie sur un combo de deux fils différents, dans trois coloris. Tout d’abord, un très beau fil de chez Holst Garn, dont j’ai récupéré deux pelotes par une de mes amies (que je remercie car c’est grâce à elle que j’ai eu l’idée de tricoter ce débardeur), l’une en coloris Tawny Owl, un joli beige/brun clair, et l’autre en géranium, un rose vibrant. J’ai complété par un reste d’Autumn de chez Knitting for Olive, dans la gamme mérinos, que j’avais du pull Apremont. J’ai principalement utilisé cette dernière couleur pour le haut du corps, l’incorporant juste avant la séparation entre le devant et le dos. Je trouve que les trois couleurs vont bien ensemble, elles me rappellent un peu les glaces en pot bicolore de mon enfance, vanille chocolat et vanille fraise. Un souvenir d’été qui se marie bien à ce débardeur !

    J’ai réalisé quelques modifications par rapport au design original.

    Tout d’abord, j’ai travaillé en aiguilles 2.75 au lieu de 3mm pour des questions d’échantillon. J’ai aussi légèrement raccourci le corps, de 2cm, car je préfère que mes hauts ne soient pas trop longs (je porte souvent des pantalons ou shorts taille haute).

    Ensuite, comme je l’ai indiqué plus haut, ce débardeur se tricote normalement à plat, du bas vers le haut, avec une couture sur les côtés qui s’arrêtent à quelques centimètres du bord pour laisser une ouverture sur le bas. J’ai préféré passer sur du circulaire une fois ces centimètres tricotés, joignant ainsi mon devant et mon dos. Cette technique m’a permis d’être plus rapide, comme je n’avais qu’à tricoter constamment à l’endroit, et d’éviter la partie couture.

    Mes rayures ont été travaillées en changeant de couleur tous les huit rangs. Malgré le fait que j’ai utilisé deux fils différents, sur le résultat final la différence est imperceptible, car mon échantillon est sensiblement le même sur les deux fils et même au toucher on ne s’en rend pas vraiment compte.

    J’ai beaucoup aimé tricoter ce débardeur et je suis très heureuse du résultat final, car c’est exactement ce que je souhaitais : un haut simple, léger, qui ira avec ce que j’ai déjà dans ma garde-robe et qui a une petite touche fun avec les rayures de couleurs. Le patron est accessible aux débutants et permet d’obtenir une pièce bien finie, un basique qui va dans tous les placards. Il me montre aussi la versatilité de Kim Hargreaves, ne serait-ce que sur cette seule collection : sur les trois projets, j’ai fait non seulement trois types de vêtements différents (un pull, un gilet et un débardeur), mais ils sont en très variés, avec un projet comprenant des torsades et une construction avancée, un pull ajouré et un débardeur en jersey épuré. J’aime beaucoup cette variété !

    Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui. J’espère que ce projet vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire avec vos retours. On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant comme toujours prenez soin de vous !

  • Uncategorized

    Mes envies tricot pour 2024.

    Et voilà, nous sommes en décembre. Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que 2023 est passé à une vitesse folle et je sais que ces prochaines semaines vont aller très vite aussi. S’il me reste des petites choses à vous présenter avant la fin de l’année, j’ai envie aujourd’hui de vous parler un peu de mes envies tricot pour les prochains mois. En espérant que cet article vous plaise, je vous souhaite une belle lecture ! 🙂

    Le jacquard, c’est vraiment ma passion. Tout d’abord, parce que j’adore les couleurs et avoir des vêtements à motifs, et aussi parce que c’est une technique que je trouve très agréable. J’aime voir les motifs apparaître au fur et à mesure que le tricot avance. Cependant, ces derniers mois, j’ai assez peu fait de jacquard. J’ai donc très envie d’y consacrer plus de temps en 2024, avec notamment deux patrons que j’ai dans ma librairie Ravelry, tous les deux de Yarnflakes : le pull Hyphen et le gilet Figures. Je ne sais pas encore quelles couleurs choisir, mais je sais d’avance que je vais beaucoup m’amuser avec ces deux projets !

    Un de mes objectifs à long terme est de réaliser chacun des designs du livre Tudor Roses d’Alice Starmore, une de mes designeuses préférées. J’avais à la base prévu de faire au moins deux designs par an, mais si j’ai réussi la première année, 2023 est un échec : je dois terminer mon seul Starmore de l’année, le Elizabeth I, que je suis déterminée à finir d’ici la fin de décembre. Pour 2024, je vais essayer de faire au moins un design (si j’en fais deux, je serai aux anges – je préfère cependant être un peu plus réaliste). Je pense partir sur le Anne of Clèves, dont j’aime les torsades, et qui se tricote en aiguilles 4.5 dans mon souvenir.

    Cette année, je me suis mise au tricot végétal et j’en ai profité pour me faire quelques hauts pour l’été. Je pense que ça a été un vrai tournant pour moi et je prends plaisir à porter du tricot toute l’année. J’ai l’intention d’étoffer ma garde-robe tricot pour l’été, notamment avec d’autres petits hauts. Notamment le Lil’Daisy d’Elise Bonnail, un joli t-shirt avec des frou-frous autour du col.

    J’ai aussi envie de tricoter quelques vêtements pour la mi-saison, des tops pas forcément aussi chauds que mes tricots d’hiver mais que je peux enfiler lorsque les températures commencent à monter ou à descendre. Je pense au Transparent de Kim Hargreaves, un pull doudou et léger, et au très beau design ajouré du Pallene de Yarnflakes.

    On termine cette petite sélection qui reste quand même ambitieuse avec des envies de gilets. A vrai dire, je n’en ai que deux, dont un qui est plus un pull car porté constamment fermé. J’ai envie de me faire des gilets pour varier un peu mes tenues, mais aussi car je souhaite explorer davantage la construction des gilets. J’ai bon espoir de faire deux projets : le Carantec de Marianne Munier et un autre design de Kim Hargreaves, le Free, parfait pour passer sur les épaules lors des soirées fraiches.

    Et voilà, c’est tout pour cette semaine. Vous l’aurez remarqué, on reste dans une sélection de hauts, mais je compte bien me faire aussi quelques accessoires. J’ai déjà hâte de vous montrer ces différentes réalisations au cours des prochains mois. N’hésitez pas à me laisser vos suggestions et propres envies en commentaires, je vous répondrai avec plaisir. On se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article, en attendant comme toujours prenez soin de vous !

  • Uncategorized

    Canvas de Kim Hargreaves.

    Bonjour, tout le monde !

    Soyez les bienvenus sur le blog ! Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour un nouvel article tricot, dans lequel je vous propose de découvrir l’un de mes derniers projets en date. Il s’agit d’un pull récemment terminé et que j’ai beaucoup aimé réaliser, le Canvas de Kim Hargreaves.

    Souvenez-vous, il y a plusieurs mois je vous parlais de mon tout premier design de Kim Hargreaves, le fameaux Hearten, un très beau gilet court comprenant énormément de détails (des torsades, des côtes, du picot, du point de riz…). Ce design est issu de la collection Calm de la designeuse, une collection avec de très beaux modèles cosy et confortables. J’avais très envie de tester un autre modèle de cette série, plus simple que le Hearten, et j’attendais donc la bonne occasion de m’y mettre.

    Cette bonne occasion s’est présentée il y a quelques mois lorsque Lyly sur un fil a sorti pour Halloween un coloris pour sa gamme Lyl Sock qui a été un énorme coup de cœur : le Friends don’t lie, inspiré par une de mes séries fétiches, Stranger Things. Ce coloris, plutôt sombre (ce qui change de mes couleurs habituelles, dans les vifs ou pastels), représente bien le monde de l’Upside Down; on y trouve des rouges, des violets, des bruns, des bleutés, formant un très bel ensemble. J’ai donc immédiatement craqué en prenant trois écheveaux, car je savais qu’avec tout cela il y aurait de quoi faire un pull. Et en cherchant un design à réaliser, mon choix s’est porté sur le Canvas.

    Le Canvas est un très beau modèle, sobre et simple, comme l’ensemble de la collection Calm. Avec son col bateau et son côté ample, il se prête très bien à des tenues plutôt casual, mais les détails ajourés sur les manches et le corps lui donnent une petite originalité que j’aime beaucoup.

    La construction de ce pull est relativement simple: pour moi c’est un pull assez accessible pour les débutants qui maîtrisent bien les bases. Les différentes pièces se travaillent séparément, en commençant par les côtes, puis on passe au jersey et au motif ajouré. Ce motif se travaille sur quatre rangs identiques, il est plutôt simple à réaliser. Et une fois qu’on a pris le pli, le pull monte assez vite !

    Une fois les différentes pièces finies, on assemble les coutures raglan, puis on montre des mailles pour le col qui se tricote lui aussi en côte. On termine les coutures, on rentre les fils et je vous conseille de bien bloquer le pull car le blocage pour moi a permis de faire ressortir le motif ajouré, notamment sur les manches.

    Le patron nous invite à changer d’aiguilles pour le motif ajouté (4mm pour le jersey, 3.75 pour le motif), mais honnêtement j’ai travaillé tout le pull (à l’exception des côtes) en 4mm car c’était plus simple pour moi que de changer d’aiguilles.

    J’avais déjà eu l’occasion de tester la gamme Lyl Sock de Lyly sur un fil grâce à un écheveau trouvé lors d’une vente éphémère à la Mercerie Mimosa (j’avais fait une écharpe feuille). J’avais beaucoup aimé le fil, un plaisir aussi à travailler pour ce pull. Non seulement le coloris est superbe, mais il révèle toutes ses nuances dans le jersey.

    J’ai choisi le Canvas pour son motif ajouré qui m’évoquait des racines, qu’on trouve dans l’Upside Down. Je me suis dit que c’était le design parfait pour rappeler de façon subtile le monde de Stranger Things.

    Le Canvas a été un plaisir à travailler : il se tricote vite et est simple à faire. Il est selon moi adapté à des débutants qui maîtrisent les bases et commencent à se lancer dans des pulls, car il reste assez simple à construire tout en gardant assez d’originalité pour être intéressant. J’ai mis plusieurs mois à le faire car j’avais un test en même temps, mais sinon je pense que j’aurais même pu le finir plus vite. C’était très intéressant de tester un second Kim Hargreaves, surtout après un premier design assez complexe. Il y a d’autres patrons dans la collection Calm qui me font envie, et que je tricoterai à l’avenir !

    En tout cas, j’espère que ce pull, le premier de l’année, vous plait ! N’hésitez pas à me laisser un commentaire et je vous répondrai avec plaisir ! On se retrouve très vite sur le blog, en attendant comme toujours prenez soin de vous !

    La Tricomtoise

  • Livres,  Tricot

    CALM Capsule Collection – KIM by Kim Hargreaves

    Bonjour, tout le monde !

    J’espère que vous allez bien et que vous passez une belle semaine. Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour un nouvel article, une review d’un livre de patrons.

    Jusqu’à présent, je n’ai fait qu’un article de ce genre, sur le livre Tudor Roses d’Alice Starmore; et j’ai également eu l’occasion de vous parler ponctuellement des patrons du livre officiel de tricot Harry Potter. A mesure que ma collection de livres de tricot grandit, j’espère vous présenter d’autres ouvrages !

    J’ai découvert Kim Hargreaves et son travail il y a plusieurs mois et je suis vite tombée sous le charme de son esthétique. Ses designs associent élégance et sobriété pour créer des basiques (pulls, gilets, cardigans…) intemporels et distingués.

    C’est exactement le type de patrons que l’on retrouve dans Calm, une collection présentée dans des tons neutres (gris, blanc…). Les douze designs évoquent la douceur et sont tout à fait le genre de vêtements à porter quand on a besoin de confort.

    Malgré sa petite taille, le catalogue propose une surprenante diversité : du pull hivernal bien chaud, du débardeur léger, du gilet à torsades court, ou encore du gilet oversize ultra fluide. Une variété appréciable dans les modèles car on peut vraiment se constituer une garde-robe pour toute l’année.

    J’apprécie aussi beaucoup le fait que la difficulté des modèles soit clairement indiquée au début de chaque patron. Là encore, il y en a pour tous les goûts, ce qui permet de pouvoir tricoter quelque chose, que l’on soit débutant ou tricoteur plus confirmé.

    Le fait d’avoir toutes les photos des modèles au début, puis les patrons, donne un côté un peu « fashion magazine » à l’ensemble, il y a une vraie réflexion pour présenter les modèles comme une collection complète et cela permet de vraiment se rendre compte de la cohésion qui existe entre tous les éléments.

    Pour l’instant, je n’ai pu tricoter qu’un modèle, le fameux Hearten : j’ai trouvé les instructions claires et concises, même si la petite taille du catalogue fait que les diagrammes sont plutôt petits (mais il est possible de les photocopier et de les agrandir).

    D’autres modèles me font de l’œil, pour moi ou des proches : le top Float, réversible, est le genre de basiques dont je manque cruellement dans ma garde-robe, et je vois bien le Waft ou le Free pour ma maman.

    Ce premier catalogue dans ma collection me donne envie de découvrir davantage le travail de Kim Hargreaves et j’ai bien l’intention de me tricoter d’autres de ses designs !

    J’espère vous avoir donné envie de vous pencher sur Kim Hargreaves si vous ne la connaissez pas, et j’aimerais beaucoup avoir vos recommandations de collections ou de patrons ! A très vite,

    La Tricomtoise

  • Tricot

    Hearten de Kim Hargreaves – ou le gilet interminable.

    Bonjour à tous !

    Vous n’imaginez pas à quel point je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour un nouvel article. En effet, le projet que je vous propose de découvrir a occupé une grande partie de mes journées et de mes weekends ces dernières semaines, au point que je me demande si j’allais un jour arriver au bout.

    Il s’agit du gilet Hearten de Kim Hargreaves, une designeuse dont j’admire depuis longtemps le travail, découvert dans le podcast Fruity Knitting.

    Kim Hargreaves est connue pour ses collections de designs très élégants, aux détails soignés, présentés dans des livres aux photos minimalistes, visant à mettre en avant l’objet fini. Elle est très appréciée par de nombreuses tricoteuses à travers le monde et ses designs sont intemporels.

    J’avais repéré il y a déjà un moment son modèle de gilet court Hearten, présenté dans sa collection Calm. Le design est absolument sublime: ce gilet court, sans bouton, est orné de très beaux câbles sur tous ses panneaux, et agrémentés de point de riz. La construction du gilet, en pièces que l’on coud ensemble ensuite, incorpore directement la mise en forme pour obtenir un résultat ajusté et harmonieux.

    Devant me rendre à l’édition printemps de la Dapper Day de Disneyland Paris, j’ai décidé de tricoter pour ma tenue ce gilet, histoire d’aller avec ma tenue inspirée par le personnage de Thor. J’ai décidé la Cyclade à la Mercerie Mimosa, un très fil de chez Fonty. Ce fil écologique est constitué à 95% de laine recyclée et a ce côté un peu brut et collant de la laine que j’apprécie particulièrement et qui se prête bien aux tordades.

    Si vous me connaissez un peu, vous savez que je tricote assez vite et que je suis en général plutôt rapide pour réaliser des pulls ou des gilets. Mais ce projet a sincèrement été interminable pour moi. Si le dos et le devant se sont tricotés assez vite, j’ai cru que je ne viendrai jamais au bout des manches. Le combo torsades et point de riz est lent, très lent à tricoter. J’ai passé environ 125h sur ce gilet, sans doute mon travail le plus long à ce jour.

    Malgré cela et malgré le fait que j’étais pressée de le finir, j’ai fait mon maximum pour m’appliquer sur les finitions.

    Le résultat final est très beau: j’aime beaucoup les bordures en côtes qui apportent un côté très structuré au gilet, et la mise en forme général du vêtement. Les picots en bas des manches sont un détail raffiné qui ajoute à l’élégance générale. Et même si je n’ai pu le porter qu’une fois avant l’arrivée des grosses chaleurs, j’ai hâte de le ressortir à l’automne.

    Je pense que ce ne sera pas mon dernier Kim Hargreaves, même si je vais honnêtement enchaîner quelques projets moins compliqués et plus rapides ces prochaines semaines !

    J’espère en tout cas que ce petit post vous plait, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, je vous lis toujours avec plaisir ! On se retrouve très vite pour un nouvel article, à très vite ! 🙂

    La Tricomtoise

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner