Tricot

Hearten de Kim Hargreaves – ou le gilet interminable.

Bonjour à tous !

Vous n’imaginez pas à quel point je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour un nouvel article. En effet, le projet que je vous propose de découvrir a occupé une grande partie de mes journées et de mes weekends ces dernières semaines, au point que je me demande si j’allais un jour arriver au bout.

Il s’agit du gilet Hearten de Kim Hargreaves, une designeuse dont j’admire depuis longtemps le travail, découvert dans le podcast Fruity Knitting.

Kim Hargreaves est connue pour ses collections de designs très élégants, aux détails soignés, présentés dans des livres aux photos minimalistes, visant à mettre en avant l’objet fini. Elle est très appréciée par de nombreuses tricoteuses à travers le monde et ses designs sont intemporels.

J’avais repéré il y a déjà un moment son modèle de gilet court Hearten, présenté dans sa collection Calm. Le design est absolument sublime: ce gilet court, sans bouton, est orné de très beaux câbles sur tous ses panneaux, et agrémentés de point de riz. La construction du gilet, en pièces que l’on coud ensemble ensuite, incorpore directement la mise en forme pour obtenir un résultat ajusté et harmonieux.

Devant me rendre à l’édition printemps de la Dapper Day de Disneyland Paris, j’ai décidé de tricoter pour ma tenue ce gilet, histoire d’aller avec ma tenue inspirée par le personnage de Thor. J’ai décidé la Cyclade à la Mercerie Mimosa, un très fil de chez Fonty. Ce fil écologique est constitué à 95% de laine recyclée et a ce côté un peu brut et collant de la laine que j’apprécie particulièrement et qui se prête bien aux tordades.

Si vous me connaissez un peu, vous savez que je tricote assez vite et que je suis en général plutôt rapide pour réaliser des pulls ou des gilets. Mais ce projet a sincèrement été interminable pour moi. Si le dos et le devant se sont tricotés assez vite, j’ai cru que je ne viendrai jamais au bout des manches. Le combo torsades et point de riz est lent, très lent à tricoter. J’ai passé environ 125h sur ce gilet, sans doute mon travail le plus long à ce jour.

Malgré cela et malgré le fait que j’étais pressée de le finir, j’ai fait mon maximum pour m’appliquer sur les finitions.

Le résultat final est très beau: j’aime beaucoup les bordures en côtes qui apportent un côté très structuré au gilet, et la mise en forme général du vêtement. Les picots en bas des manches sont un détail raffiné qui ajoute à l’élégance générale. Et même si je n’ai pu le porter qu’une fois avant l’arrivée des grosses chaleurs, j’ai hâte de le ressortir à l’automne.

Je pense que ce ne sera pas mon dernier Kim Hargreaves, même si je vais honnêtement enchaîner quelques projets moins compliqués et plus rapides ces prochaines semaines !

J’espère en tout cas que ce petit post vous plait, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, je vous lis toujours avec plaisir ! On se retrouve très vite pour un nouvel article, à très vite ! 🙂

La Tricomtoise

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner