• Accessoires,  Tricot

    Seville de Lanja Khon-Engheim, ou comment utiliser des fins de pelotes!

    Bonjour, tout le monde !

    Je suis ravie de vous retrouver sur La Tricomtoise pour parler d’un petit projet rapide, mais que j’ai énormément aimé tricoter. Je suis actuellement en pleine réalisation d’un pull un peu technique et un peu long à faire, et j’ai remarqué avec les années que parfois, quand on travaille aussi longtemps sur un même projet, on peut se lasser et avoir envie de le laisser tomber. Alors pour éviter ce problème, je me garde toujours sous le coude quelques petits accessoires à faire, histoire de me changer un peu les idées.

    Je vous ai récemment parler des mitaines « Sea of Flowers » de Lanja Khon-Engheim, trouvées sur Ravelry. Des mitaines que j’aime beaucoup, et en farfouillant sur le site, j’étais tombée sur d’autres designs de Lanja Khon-Engheim qui faisaient envie. Parmi ces designs, j’avais repéré les manchettes Seville. Un design floral très simple et très joli, avec une construction aisée et un minimum de matériel: parfait pour vider un peu mon stock de fins de pelotes. Je n’avais pas de manchettes, mais comme je porte souvent des pulls à manches courtes en automne et que j’ai parfois besoin d’un petit accessoire plus chaud, je me suis dit que c’était un projet parfait pour moi!

    Voici les détails techniques de cette réalisation:

    • Tutoriel utilisé : Seville – Lanja Khon-Engheim – patron écrit uniquement en anglais, disponible gratuitement sur Ravelry.
    • Laine utilisée : des fins de pelotes que j’avais en stock, dont je n’ai malheureusement plus les références.

    Si vous n’avez encore jamais fait de jacquard, ce projet est absolument parfait: seulement deux couleurs et un patron très facile à suivre (vous pouvez même utiliser seulement le diagramme si vous ne parlez pas anglais). En plus de ça, il ne m’a fallu que quelques petites heures pour terminer ces manchettes, qui ont déjà rejoint mon sac à main pour pouvoir les sortir dès qu’un petit coup de froid se fait sentir! Et bien sûr, c’est aussi un design idéal pour utiliser des restes de pelotes.

    J’espère que ce court article vous plait, on se retrouve très vite avec de nouvelles réalisations – les deux prochains articles risquent d’être plus conséquents et j’ai déjà hâte de vous les poster !

    A très vite,
    La Tricomtoise

  • Tricot,  Vetements

    Chaussettes : Un jour, une paire n°4

    Bonjour à tous !

    J’espère que vous allez bien et que vous passez une belle semaine ! Je suis heureuse de vous retrouver pour un nouveau numéro de mon Challenge tricot personnel, consistant à tricoter sept paires de chaussettes différentes, une par jour de la semaine.

    Nous voilà officiellement dans la seconde moitié de ce Challenge, et comme vous allez le constater, j’ai énormément pris confiance dans mes compétences en matière de tricot de chaussettes. J’avais envie d’un vrai challenge, et quoi de mieux qu’un modèle ajouté pour cela.

    C’est sur Ravelry que j’ai une fois de plus trouver mon bonheur: les Yarrow Socks de Lisa Schmidt m’ont plu dès que je les ai vues, avec un joli effet d’éventail. Une réalisation un peu plus technique que précédemment, il m’a fallu jongler avec les différents rangs, jetés, mailles tricotées ensemble mais après quelques répétitions, ça rentre et j’ai été plus à l’aise. Néanmoins, si vous débutez le tricot, je vous conseille de vous entrainer un peu avant de vous jeter dans un projet de ce genre.

    Voici les détails techniques de cette réalisation:

    • Tutoriel utilisé : Yarrow Socks – Lisa Schmidt – Patron disponible sur Ravelry gratuitement. Attention, le patron n’est disponible qu’en anglais !
    • Laine utilisée : Trois pelotes de United Socks de chez Katia, couleur 19. Pour information, je fais du 40 et j’ai utilisé les indications du patron sur 64 mailles.
    • Altérations : J’ai suivi les explications à la lettre, aucune modification notoire! Cependant, si je devais refaire ce modèle, j’utiliserai une taille d’aiguilles un peu plus petite, car les chaussettes sont un peu lâches sur la jambe.

    Et voilà pour cette quatrième paire, on se retrouve bientôt pour le cinquième projet!

    J’ai hâte de vous retrouver pour un prochain article, en attendant prenez soin de vous !

    A très vite,
    La Tricomtoise

  • Tricot,  Upcycling,  Vetements

    La marinière, version upcycling !

    Bonjour tout le monde !

    J’espère que vous allez bien, je suis ravie de vous retrouver pour un nouvel article sur La Tricomtoise. Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler non seulement d’un de mes derniers projets, mais aussi d’un thème qui me tient à coeur: celui de l’upcycling, ou « surcyclage » en français.

    Depuis plusieurs années maintenant, j’essaie de faire attention à la façon dont je consomme, notamment la mode, un sujet dont j’ai prévu de vous reparler dans un prochain article.

    Et pour ce qui est du tricot, la question des ressources est aussi une question que j’essaie d’intégrer de plus en plus dans mes projets. Par exemple, je n’avais pas réalisé jusqu’à récemment qu’il était tout à fait possible de trouver en recyclerie de la laine à acheter, mais pourtant c’est bien le cas: beaucoup de recycleries ont des paniers de pelotes qui n’attendent qu’à être achetées. Alors oui, il peut être difficile de trouver suffisamment de laine d’un même bain ou d’une même marque pour un pull ou une couverture, mais j’ai souvent eu de bonnes surprises; et pour tricoter de petits projets (bonnets, mitaines ou écharpes), acheter de la laine de seconde main à petits prix (ma recyclerie propose les pelotes dans une fourchette de 0.20-1 €) est une bonne affaire !

    Mais aujourd’hui, c’est le concept d’upcycling qui m’intéresse. L’upcycling, ou « surcyclage », peut se définir très simplement comme le fait d’utiliser des ressources déjà à disposition pour recréer quelque chose de nouveau ou de meilleure qualité. On voit beaucoup cette pratique dans le monde de la décoration, avec des tutoriels pour rafraichir des meubles, ou les loisirs créatifs de manière plus large. Ce que j’aime dans cette pratique: le côté économique (on utilise ce qu’on a déjà sous la main), le côté écologique (on réutilise des ressources au lieu de s’en débarrasser) et le côté créatif.

    Et j’ai réalisé qu’on pouvait tout aussi bien faire de l’upcycling avec le tricot. En triant mes affaires récemment, je suis tombée sur deux vêtements tricotés il y a quelques années: un pull gris basé sur un modèle des années 30 réalisé il y a environ 3 ans, et une écharpe bleue marine, elle tricotée il y a environ 4 ans. En soi, il n’y avait rien dans ces vêtements qui m’empêchaient de les porter, ils étaient toujours en bon état et vont avec plein d’autres vêtements de ma garde-robe. Mais ils ne correspondaient plus à mes goûts, et comme j’étais certaine de pouvoir en tirer quelque chose, j’ai tout simplement décidé de soigneusement tout détricoter et de réutiliser la laine de ces projets pour me faire une marinière toute simple.

    Avec ce projet, j’ai réalisé plusieurs choses: déjà, que je pouvais bien sûr réutiliser de la laine, mais aussi que l’entretien de mes projets finis était capital. En effet, faire attention aux vêtements, à la façon de les laver, de les ranger, permet de s’assurer de la longévité du vêtement, et ainsi, en cas de besoin, de la qualité des matières, qu’on pourra plus facilement employer dans de futurs projets!

    Je n’ai pas suivi de tutoriel précis pour ce projet; j’ai l’habitude de me tricoter des hauts, donc j’avais une idée du résultat que je voulais obtenir et comment l’obtenir. J’ai un peu improvisé, mais je suis contente du résultat!

    Intégrez-vous l’upcycling dans vos tricots? Et comment le faites-vous?

    Je vous dis à très vite pour un nouvel article et en attendant prenez-soin de vous !

    La Tricomtoise

  • Accessoires,  Tricot

    Chaussettes : Un jour, une paire n°3

    Bonjour, tout le monde !

    Je suis ravie de vous retrouver en ce lundi pour un nouvel article, la suite de mon challenge personnel qui consiste à tricoter sept différentes paires de chaussettes, une par jour de la semaine.

    Après deux paires relativement simples, j’ai eu envie de monter d’un cran pour ce troisième projet en incluant un effet de rayures verticales. Je commençais à bien maîtriser le tricot sur aiguilles doubles pointes à l’endroit et je voulais voir si j’allais être aussi à l’aise avec des mailles envers. Dans ma recherche, je suis tombée sur le patron Vanilla Latte Socks de Virginia Rose-Jeanes, qui correspondait exactement à ce que je souhaitais. Un patron parfait pour les débutants qui cherchent un petit « extra » pour rendre leurs chaussettes un peu plus intéressantes.

    Après avoir fini ma paire, je suis très contente du rendu. Je n’ai fait aucune erreur technique dans la réalisation et le résultat est vraiment joli: les rayures sont bien droites et après quelques rangs où la concentration était vraiment intense pour ne pas me louper dans les mailles envers, j’ai tricoté l’ensemble très rapidement!

    Voici les détails techniques de cette réalisation:

    • Tutoriel utilisé : Vanilla Latte Socks – Virginia Rose-Jeanes. – Le patron, disponible gratuitement sur Ravelry au moment de la réalisation, n’est malheureusement plus accessible. Si vous souhaitez obtenir ce résultat, je vous conseille d’utiliser les mêmes indications que dans la vidéo utilisée pour les deux paires précédentes et de tricoter ainsi: *6 mailles endroit, 2 mailles envers* pour tous les rangs jusqu’au talon, puis une fois le talon réalisé, tricoter seulement les mailles du dessus du pied avec les rayures, et les mailles du dessous à l’endroit uniquement.
    • Laine utilisée : Trois pelotes de United Socks de chez Katia, couleur 17. Pour information, je fais du 40.
    • Altérations : J’ai suivi les explications à la lettre, aucune modification notoire!

    Une troisième paire dont je suis très contente, mais qui reste finalement sobre. Et vous verrez, pour la 4ème paire, j’ai été plus ambitieuse! Mais vous découvrirez ça dans le prochain numéro !

    J’ai hâte de vous retrouver pour un prochain article, en attendant prenez soin de vous !

    A très vite,
    La Tricomtoise

  • Accessoires,  Autres,  Tricot

    Sea of Flowers, découverte de La Droguerie, et bonus!

    Bonjour tout le monde!

    Je suis très heureuse de vous retrouver en ce début de mois d’août; le blog fête son premier mois d’existence et mon inspiration pour les articles ne cesse de grandir! J’ai déjà hâte de vous faire découvrir les futurs posts. Et pour démarrer ce mois, c’est un article un peu spécial qui nous attend: j’ai récemment passé une grosse semaine de vacances en Bretagne où j’ai découvert non seulement la région, mais aussi la boutique La Droguerie située à Rennes. Une mercerie pour laquelle j’ai eu un coup de cœur et où j’ai pris de quoi réaliser les deux projets du jour!

    Je pense que vous êtes nombreux et nombreuses à déjà connaître La Droguerie: cette boutique est non seulement présente en ligne, mais aussi dans plusieurs villes en France et au Japon. On y trouve de quoi réaliser un grand nombre de projets dans tout un tas de loisirs créatifs: tricot, couture, crochet, création de bijoux, broderie… N’ayant pas de boutique physique près de chez moi (et comme j’ai besoin de voir la laine de mes propres yeux pour choisir, j’ai du mal à acheter sur internet), je n’avais jamais eu l’occasion d’y aller, alors mon passage à Rennes était l’opportunité parfaite!

    J’ai adoré cette boutique: la partie tricot était celle qui m’intéressait le plus, mais j’ai trouvé la sélection de produits pour la broderie, la couture, les bijoux vraiment variées. Le choix des fils pour le tricot est vraiment top, on trouve différents fils, avec un beau choix de couleurs. Le personnel est de très bon conseil et très sympathique! Un coup de cœur, je ne peux que recommander La Droguerie à Rennes!

    Du coup, vous vous en doutez: j’ai craqué sur de la laine. J’avais pour projet de réaliser une paire de moufles pour cet hiver (j’ai déjà tricoté une paire par le passé, dont je vous parlerai dans un futur article), et j’ai aussi pris de la laine pour me faire une paire de chaussettes (oui encore! Mais celle-ci ne rentre pas dans mon défi tricot de chaussettes, d’où le fait que je vous la montre en bonus aujourd’hui).

    Pour les moufles, j’ai totalement craqué sur le patron Sea of Flowers de Lanja Khon-Engheim, disponible gratuitement sur Ravelry: le motif floral avec l’effet de petits cœurs de chaque côté, et le bel effet quadrillé sur la paume me plaisaient beaucoup. C’était l’occasion de pratiquer un peu mon jacquard!

    Voici les détails techniques de cette réalisation:

    • Tutoriel utilisé : Sea of Flowers – Lanja Khon-Engheim – patron écrit uniquement en anglais, disponible gratuitement sur Ravelry.
    • Laine utilisée : deux écheveaux de « Petite laine à tout faire » (je n’ai malheureusement pas trouvé cette gamme sur le site de La Droguerie), un « Rouge foncé » et un « Jaune Safran »

    J’ai adoré ce projet: le duo de couleurs fonctionne très bien et si j’ai un peu trop serré ma première moufle au niveau du tricot (je n’avais pas fait de jacquard depuis un moment), la seconde est bien plus réussie. La laine me tiendra bien chaud cet hiver!

    Et comme je l’ai dit, j’ai aussi craqué sur d’autres écheveaux pour me faire une paire de chaussettes: pour les couleurs, ce sont les teintes « Rose Bonbon » et « Jaune Soleil »: rien de bien passionnant avec ces chaussettes, mais j’adore le jaune et le rose et je n’ai pas pu m’empêcher de craquer en voyant ces couleurs en magasin!

    J’espère que cette petite présentation de mes derniers projets vous plait, je vous retrouve bientôt et en attendant prenez soin de vous!

    A très vite,
    La Tricomtoise

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner