Crochet

  • Accessoires,  Crochet,  Tricot

    Le châle Jardin d’hiver – mon premier MKAL !

    Je vous souhaite de passer une année riche en bonheur, joie et créativité ! J’espère que vous avez passé de bonnes fêtes, que vous fêtiez Noël ou non. Je suis ravie de vous retrouver pour le tout premier article de 2024, après des vacances bien reposantes. Elles m’ont fait beaucoup de bien et j’ai pu avancer sur plusieurs chouettes projets tricot et couture. J’ai aussi été très gâtée par mes proches avec notamment des kits que j’ai hâte de vous présenter dans les prochains mois. Mais pour lancer ce mois de janvier, j’ai envie de vous parler que quelque chose de nouveau pour moi : un mystery knit along !

    Les knit alongs sont très populaires sur Instagram et Ralvery, et si j’ai déjà participé à quelques KALs par le passé (notamment via le groupe Ravelry du podcast Fruity Knitting, qui en organise régulièrement), je n’avais jamais fait de version « mystère », avec des indices envoyés régulièrement par le ou la designer(euse). Une expérience que j’avais envie de tenter, ce que j’ai pu faire avec le châle Jardin d’hiver, pour un projet hivernal lancé par Christelle Nihoul (alias Christal LK Designs) en collaboration avec Natissea, que je ne vous présente plus. Pour l’occasion, Natissea avait concocté une box contenant tout ce qu’il faut pour tricoter le châle, en lin (gamme Linaé), et quelques surprises. Et, encore plus chouette, trois combos de couleurs étaient proposés.

    Bien entendu le châle peut tout à fait se tricoter avec d’autres fils ou même d’autres fibres que celles proposées par Natissea, mais personnellement j’ai suivi le fil recommandé.

    Le châle Jardin d’hiver est probablement l’un des plus ambitieux que j’ai pu tricoter jusqu’à présent. C’est mon premier design de Christelle, et je sais qu’elle aime incorporer des éléments assez techniques à ses créations, que ce soit dans le travail de couleurs, des motifs en dentelle… C’était très excitant de travailler ce châle, car sur ce même accessoire il y a beaucoup de variétés. Du point mousse, diverses côtes, de la mosaïque, de la dentelle… On ne s’ennuie pas. D’autant plus que le format de KAL en indices augmente le côté surprenant, on ne sait pas à quoi s’attendre d’un indice à l’autre. C’est très excitant de voir le châle prendre forme doucement, mais sûrement.

    Si le KAL est terminé, il est cependant toujours possible de tricoter ce châle. Je dirais qu’il est quand même assez complexe et conviendrait plutôt à quelqu’un qui a un niveau intermédiaire, en raison des motifs ajourés qui demandent concentration. Mais le résultat est à la hauteur du travail fourni !

    Je suis vraiment très heureuse de mon châle que je trouve très élégant et soigné, surtout après un bon blocage qui a fait ressortir toutes ses particularités. J’ai adoré participer à ce KAL et je pense que j’en ferai d’autres à l’avenir.

    J’espère que vous appréciez le résultat ! N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire, je vous répondrai avec plaisir. On se retrouve vite pour un nouvel article, en attendant comme toujours prenez soin de vous 🙂

  • Amigurumi,  Crochet

    Crochet Pokémon #1 : Ectoplasma.

    Bonjour, tout le monde !

    Soyez les bienvenus sur le blog pour un nouvel article. En ce moment, j’enchaîne (avec joie !) les projets terminés, car je me suis fixée un gros objectif pour la fin d’année : finir un maximum de projets qui traînent dans mes placards. J’ai, il y a quelques mois, eu la mauvaise idée de commencer beaucoup trop de choses en même temps. Histoire de faire de la place dans ma tête et dans mon atelier et pour commencer 2024 sur de nouvelles bases, je suis déterminée à avancer le plus possible sur ces projets dormants. Et notre sujet du jour, c’est un de ces projets.

    Il y a plusieurs mois, j’ai acheté le livre Pokémon Crochet, un ouvrage compilant une vingtaine de patrons de divers Pokémon. La promesse du livre : nous donner des bases pour ensuite réaliser tous les Pokémons qui existent. Grande fan de Pokémon depuis l’enfance, j’ai eu envie de tester ce livre et de vous en proposer une petite série sur le blog. Je ne sais pas encore si je ferai l’intégralité des Pokémon présents dans le livre, mais voici déjà le premier de cette série, qui se trouve être aussi le premier patron du livre.

    Il s’agit d’Ectoplasma, à savoir mon Pokémon préféré. J’adooooore Ectoplasma depuis que je suis petite : j’ai toujours eu une préférence pour le type Spectre et j’adore la puissance d’Ectoplasma. Son air un peu flippant lié à son côté rondouillard en font le parfait mélange de mignon et effrayant. J’étais donc très excitée de démarrer ce projet, en partant en plus sur une version XL : j’ai choisi en effet de faire une assez grande version.

    Il est recommandé un crochet de 2.5mm avec un fil coton, mais j’ai choisi de travailler en 4mm avec fil épais, le Guéret de chez Fonty que j’ai trouvé dans un violet parfait pour ce personnage. Déjà parce que je voulais un gros Ectoplasma, et également car je suis plus à l’aise avec des crochets un peu plus épais.

    Le livre est bien fait, avec différentes photos d’illustration pour chaque Pokémon et des instructions simples et claires. Il y a aussi une petite présentation des techniques utilisées en début de livre, avec des conseils pour réussir vos créations. Les Pokémon sont classés par difficulté.

    En ce qui me concerne, je dois avouer que j’ai mis du temps à terminer ce Pokémon: j’ai même fait une pause de plusieurs mois entre le début et la fin de ce projet. Je pense que ces difficultés de motivation viennent déjà de moi (j’ai un TDAH et j’ai parfois du mal à aller au bout de ce que j’entreprends, d’où mon objectif de finir un maximum de projets avant la fin de l’année), mais aussi du fait que le patron, bien que placé en 1ère position et classé comme « facile », n’est peut-être pas le plus évident pour commencer.

    Cette classification vient je pense des techniques utilisées qui sont relativement faciles : on crochete en maille simple, avec quelques augmentations et diminutions et les instructions sont, comme je l’ai dit plus haut, vraiment claires. En revanche, Ectoplasma comprend BEAUCOUP de petites parties : en plus du corps, des pattes et des oreilles, on doit aussi faire des doigts et orteils, une queue et tout un tas de petites cornes à coudre un peu partout. La multitude de petites pièces fait que ce projet était peut-être un peu too much pour moi pour une première. Mais j’ai fini par réussir à aller au bout.

    Ce que j’ai beaucoup aimé en revanche a été d’utiliser de la feutrine pour le visage. Je n’avais encore jamais fait ça (et ça se voit : mes mesures et ma découpe sont assez imprécises) mais je suis contente du résultat et d’avoir pu expérimenter avec cette matière. J’ai utilisé de la colle textile qui a très bien pris, facile d’utilisation.

    Je sais aussi que beaucoup de gens n’aiment pas la partie couture de ce genre de projet, dans mon cas, j’aime bien ça. J’ai apprécié voir mon Pokémon prendre forme au fur et à mesure que j’ajoutais les différentes pièces.

    Au final, le résultat me plait beaucoup malgré ces quelques défauts. Je sais que je ne suis pas une pro en crochet mais je suis heureuse de ce que j’ai accompli avec ce projet. Je pense qu’avoir pris un crochet plus gros et un fil plus épais a été une bonne décision car je suis plus à l’aise avec des crochets de taille moyenne. Avec le rembourrage, mon Ectoplasma est bien dodu !

    Pour la suite de ce petit « challenge' », je pense réaliser Rondoudou dans quelques temps (probablement début 2024): je pense qu’il sera plus simple à faire car il a l’air de nécessiter moins de couture, et je vous en parlerai bien sûr sur le blog !

    J’espère en tout cas que cet article vous plait, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire et je vous retrouve très vite pour un nouvel article ! Prenez soin de vous,

    La Tricomtoise

  • Couture,  Crochet,  Vetements

    Le Bazar #10.

    Bonjour, tout le monde !

    Je suis très heureuse de vous retrouver pour une nouvelle semaine sur le blog, avec le 10ème (et oui, déjà ! ) numéro du Bazar. Voilà deux mois que je n’avais pas fait un petit point sur des petits projets finis, pour lesquels un article complet ne sera pas forcément palpitant. Aujourd’hui, c’est 100 % couture et crochet. Je vous souhaite une bonne lecture 🙂

    1 – Un nouveau pantalon très flashy.

    On commence avec l’un de mes derniers gros projets couture, un nouveau pantalon ! Avec moi, c’est tout ou rien : je suis passée de « 12 ans sans porter de pantalon » à « je couds trois pantalons dans la même année ». Pas de grande surprise pour cette troisième mouture, j’ai utilisé le patron Jane Set de Charm Patterns by Gertie, ma valeur sûre. J’adore la coupe et le côté super 50s de ce pantalon. Pour le tissu, Cathy de la Mercerie Mimosa m’a attirée avec un jean rose ultra flashy, pour lequel j’ai eu un coup de cœur.

    Comme c’est ma troisième version, j’ai été très rapide, en une petite soirée de découpe et une grosse après-midi de couture, c’était fait. Et en plus, j’ai remarqué que je m’améliore sur mes finitions, notamment de la ceinture. J’en ai profité pour faire quelques modifications. Tout d’abord, j’ai augmenté la marge de couture sur les côtés et intérieurs des jambes, la passant de 1.5 cm à 3 cm. J’ai ainsi obtenu une coupe un peu plus ajustée. Ensuite, j’ai rajouté des petites finitions, comme des surpiqures sur l’extérieur des jambes pour un côté un peu plus fini. Je suis vraiment très heureuse du résultat, et j’ai déjà pu porter mon pantalon, il est top !

    2 – Des petits range-aiguilles.

    Avec la couture, il me reste souvent des chutes auxquelles je dois chercher une utilité. Heureusement, avec internet, on trouve de nombreuses idées. Une de mes dernières trouvailles : les range-aiguilles. Avec de petites chutes et un peu de feutrine, ils se cousent là aussi facilement. Je vous mets ici le tutoriel utilisé pour coudre ces petits projets. J’en ai faits plusieurs : deux pour moi (un pour la maison et un pour les cours de couture que je suis), un pour ma belle-mère, et quatre pour mes copines de couture.

    3 – De petits doudous pour la bonne cause !

    Avec la fin d’année qui approche, de belles initiatives tricot/couture/crochet fleurissent, comme le traditionnel Bonnet Innocent, ou d’autres projets solidaires. J’ai décidé de participer à quelques-uns de ces projets, dont « Un doudou pour un sourire« , dont le but est de réaliser des petits doudous pour des bébés ou enfants placés pouponnières et foyers. Très touchée par cette initiative, j’ai commencé à coudre quelques doudous étiquettes et avec d’autres dijonnaises, on enverra un colis courant novembre. Ce genre de doudous est super facile à réaliser. J’ai utilisé des tissus à motifs mignons, avec un tissu doudou pour l’autre côté, et des petits rubans pour le côté sensoriel. J’espère pouvoir en faire d’autres avant d’envoyer le colis.

    4 – Une, deux, trois souris !

    Depuis presque trois mois, notre chat a rejoint notre appartement. Et comme je suis complétement gaga de mon chat, je me suis mise en tête de lui faire des petits jouets en couture, tricot, crochet… Parmi ce que j’ai réalisé, il est particulièrement fan de ces souris en crochet, qu’il « chasse » dans la maison. C’est ultra facile et rapide à faire, et c’est parfait si vous souhaitez utiliser des fins de pelotes. Il y a plusieurs tutoriels sur youtube et pinterest pour en faire, personnellement je réalise un cercle que je couds en deux avant de faire les oreilles et la queue. Succès garanti, j’en ai déjà faits trois de plusieurs tailles. Et il adore.

    Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que ce petit article vous a plu, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire et à m’indiquer ce que vous avez préféré parmi les petites choses que je vous ai présentées aujourd’hui. On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant comme toujours prenez soin de vous ! 🙂

    La Tricomtoise

  • Accessoires,  Crochet

    La couverture des familles, bilan !

    Bonjour, tout le monde !

    Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour un nouvel article un peu spécial, le bilan de la réalisation de ma version de la Couverture des familles de la Fabrique By Esther. Pendant plusieurs mois, j’ai essayé de vous proposer des petits articles pour vous montrer l’avancée de cette couverture au crochet parfaite pour utiliser des restes de pelotes, et maintenant qu’elle est finie, j’avais envie de vous proposer un bilan de ce projet. En espérant que l’article vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture !

    Lorsque je suis tombée sur le challenge organisé par La Fabrique By Esther (alors la Fabrique de Pins), sur instagram, j’ai tout de suite été emballée par le principe. Réaliser un carré au crochet par semaine, avec des points différents, voilà une chouette idée. Le résultat (52 carrés, soit un an de crochet) promettait une couverture de belle taille. En plus, ce projet présentait deux avantages non négligeables à mes yeux.

    Tout d’abord, l’opportunité pour moi de découvrir de nouveaux points au crochet et de m’améliorer dans ce loisir créatif. Si j’aime faire du crochet, je reconnais aussi n’y être pas franchement très bonne. Depuis que je pratique le crochet, je fais toujours un peu le même type de points ou de projets. C’était l’occasion parfaite d’explorer le crochet autrement.

    Ensuite, pouvoir utiliser des fins de pelotes qui trainent dans mes placards. Comme tout le monde, je me retrouve régulièrement avec des restes après mes projets, dont je ne sais pas toujours quoi faire. Avec 52 carrés à réaliser, je savais que j’allais faire du vide dans mon stock !

    Je ne vais pas revenir en détails sur les différents points utilisés pour cette couverture car j’ai pu vous faire des articles dessus au fur et à mesure de mon avancée. Mais si je dois faire un bilan au niveau technique, je dois dire que le gros point fort a été pour moi d’explorer le crochet et de tester plein de choses que je ne connaissais pas. La seule chose que je n’ai pas réussi a été de tester le crochet en mode jacquard avec plusieurs couleurs, car malgré quelques tentatives, je n’y suis pas arrivée. Je pense que j’ai besoin d’un cours physique pour ça. En revanche, je remarque quand même que mon niveau s’est amélioré progressivement. Ma tension est meilleure que lorsque j’ai commencé et j’arrive mieux à compter mes points et mes rangs. J’ai découvert des points sympas, que j’espère exploiter dans de futurs projets.

    Pour ce qui est de mon second espoir, celui de vider mon stock, ça a été une réussite absolue. Je n’ai pas cherché à faire quelque chose de coordonner en terme de couleurs, j’ai surtout utilisé ce que j’avais dans mes placards. J’ai pu finir une quantité assez impressionnante de pelotes, et me faire de la place. Et j’apprécie d’avoir des petits souvenirs des différents projets que j’ai pus tricoter par le passé. En regardant la couverture, je me rappelle de ce que j’ai fait, de quand…

    Une fois les carrés terminés, je suis passée à l’assemblage. Je suis partie sur une méthode que j’aime bien pour faire un assemblage quasi invisible au crochet, celui de joindre mes carrés avec un fil de couture, très fin mais solide. Cette méthode me vient de vêtements vintage au crochet que j’ai pus voir et dont la couture était réalisée ainsi. C’est au moment de l’assemblage que je me suis aussi rendue compte d’un vrai problème : j’ai perdu une partie de mes carrés (sept) que je ne suis toujours pas parvenue à retrouver. Je pense que j’ai égaré ces carrés lorsque j’ai déménagé l’été dernier. Ils doivent bien être quelque part, mais où? J’ai donc fait sans. Pour finir, j’ai ajouté une bordure pour un fini bien propre.

    Même s’il manque des carrés, même si le résultat n’est pas parfait et que je suis loin d’être une experte en crochet, je suis très heureuse du résultat obtenu. La couverture qui est désormais la propriété de Tao, notre petit chat à trois pattes, est pleine de couleurs. C’est un challenge que je n’étais pas sûre de terminer : y être arrivée est une belle satisfaction.

    Et voilà, j’espère que cet article vous plait ! N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire et à me dire si vous aussi, vous avez participé à ce projet. On se retrouve très vite, en attendant prenez soin de vous 🙂

    La Tricomtoise.

  • Couture,  Crochet,  Tricot,  Upcycling,  Vetements

    Le Bazar #9.

    Je suis très heureuse de vous retrouver sur le blog pour un nouvel article Bazar, ce type de posts « fourre-tout » dans lesquels je vous montre toutes les petites réalisations que j’ai terminées au cours des dernières semaines. Pour ce neuvième numéro, je vous propose un peu de tout : de la couture, de l’upcycling, du crochet et du tricot ! C’est parti 🙂

    1 – Le short version upcycling.

    Commençons par un projet tout simple mais que j’ai beaucoup aimé faire. Je l’ai déjà partagé plusieurs fois sur ce blog, mais l’upcycling est quelque chose qui me tient très à cœur. De manière générale, j’essaie de faire de mon mieux pour faire durer les objets autour de moi, pour éviter le gaspillage, prolonger leur durée de vie et éviter d’avoir à les jeter, quand cela est possible. L’upcycling, j’adore ça car c’est un bon moyen d’arriver à donner une seconde jeunesse aux objets, notamment aux vêtements. Mon conjoint a récemment fait du tri dans sa garde-robe et m’a confié une pile de vêtements à reprendre ou upcycler. Dans cette pile, il y avait un pantalon d’été bleu qu’il adore porter, car très léger et confortable. Mais malheureusement, on ne sait pas vraiment comment, ce pantalon s’est retrouvé tâché au niveau du genou, une grosse tâche qui ne partait pas au lavage.

    Plutôt que de le jeter, j’ai tout simplement coupé le pantalon au niveau de la tâche, gardant le tissu coupé pour en faire d’autres choses (de la bourre par exemple). J’ai ensuite pris ma machine à coudre pour faire un petit ourlet tout simple. Et voilà, un short parfait pour l’été et un vêtement qui a une nouvelle vie !

    2 – Un nouveau pantalon.

    On reste dans le thème de la couture et des bas, avec cette fois un nouveau projet couture pour moi. Suite au succès de mon premier pantalon, que j’adore porter, j’ai décidé de retenter l’aventure avec un second corsaire, réalisé toujours avec le même patron (le Jane Set de chez Charm Patterns by Gertie). Cette fois, je suis partie sur un tissu jean, plus clair et plus épais, acheté à la Mercerie Mimosa.

    J’ai à nouveau été bluffée par la facilité avec laquelle j’ai cousu ce pantalon, qui ne comprend que quelques pièces et qui se coud vraiment bien. C’est tout à fait le style que je voulais et je suis très heureuse du résultat. La couleur me permet de pouvoir l’associer avec plusieurs hauts de ma garde-robe, c’est donc un bonus. Je sais que je repartirai sur ce patron pour de futurs pantalons.

    3 – Un sous-verre au crochet express.

    Quand il nous reste des petites chutes de fils, des fins de pelote, il n’est pas toujours facile de trouver quoi en faire. Il me restait encore du fil Yarn By Simone de mon pull Betty & Judy Lodge, et je l’aime tellement que je souhaitais l’utiliser jusqu’au bout. J’ai fini par trouver une idée, celle de me réaliser un petit sous-verre au crochet, en forme de chat, pour le travail, pour ma gourde et un second (pas sur la photo) rond tout simple pour mon verre d’eau. Je suis du genre à avoir des traces d’eau partout sur mon bureau, donc les sous-verres me sont bien utiles.

    Pour ce projet, j’ai utilisé ce tutoriel trouvé sur YouTube, en le simplifiant comme je n’ai pas eu besoin de changer de couleur. C’est un projet super simple à faire et je suis très contente du résultat, car en plus d’être pratique il apporte de la couleur à mon bureau !

    4 – Des petits bonnets pour prématurés.

    On termine cet article Bazar avec un peu de tricot. Récemment, la Mercerie Mimosa a organisé une collecte de vêtements au tricot ou crochet pour l’unité Kangourou du CHU de Dijon. J’ai voulu participer et j’ai réalisé plusieurs petits bonnets, dans des tailles différentes, six au tricot et un crochet. J’ai utilisé plusieurs patrons issus du blog Marianna’s Lazy Daisy Days, trouvés sur Ravelry. Des modèles très simples à réaliser !

    Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que cet petit post vous plait, n’hésitez pas à me laisser vos commentaires comme toujours, je vous réponds toujours avec plaisir. On se retrouve bientôt pour un nouvel article, en attendant comme toujours prenez soin de vous !

    La Tricomtoise.

  • Accessoires,  Broderie,  Couture,  Crochet,  Upcycling,  Vetements

    Le Bazar #8

    Bonjour, tout le monde !

    Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour un nouvel article Bazar ! Dans le Bazar, je vous montre toutes les créations sur lesquelles j’ai travaillées mais pour lesquelles il me serait compliqué de faire un article complet. J’ai été assez productive ces dernières semaines et j’ai réalisé par mal de petites choses qui méritent bien leur place dans ce post. Vous y trouverez de la couture, du crochet et de la broderie, bref un chouette programme ! Bonne lecture à vous 🙂

    Crochet : un nouveau béret fraise pour les beaux jours !

    Dans un des tous premiers articles publiés sur le blog, je vous présentais un béret au crochet dans des fils rouge et vert, avec des détails de broderie pour en faire une fraise (mon fruit préféré !). C’est un couvre-chef que je porte très régulièrement depuis que je l’ai fait et que j’adore. J’ai donc récemment décidé d’en faire un second, dans un autre coloris, un rose plus clair. Comme pour le premier béret, j’ai tout simplement fait un cercle de plus en plus grand au crochet, avant de faire des rangs droits et quelques rangs de diminutions pour obtenir la forme voulue. J’ai ajouté des feuilles et la tige, aussi au crochet, avant de finir par les graines en broderie. En fil, j’ai utilisé du coton Malva de chez Natissea et le résultat me plait beaucoup !

    Crochet : une couverture ultra colorée.

    J’ai récemment terminé un autre projet au crochet, un projet que j’ai travaillé pendant plusieurs : une couverture en granny squares, un grand classique du crochet. Pour utiliser mes restes de pelotes de fils à chaussettes (et j’en avais plein : j’ai eu une grosse frénésie de chaussettes l’année dernière), j’ai eu l’idée de réaliser cette couverture très colorée. Elle n’est pas très grande mais de la bonne taille pour se couvrir les jambes pendant les soirées encore un peu fraiches en ce moment. La fabrication est très simple : j’ai assemblé les granny squares avant de faire une bordure dans une couleur plus sobre, qui contraste bien avec les roses, verts et bleus de la couverture. Et en plus, cette couverture a bien vidé mon stock de chutes :).

    Couture : une couverture, encore !

    Passons à la couture, mais avec cette fois encore une couverture. Celle-ci, pour le coup, est un cadeau de naissance que j’ai cousu pour Cathy, notre formidable mercière de la Mercerie Mimosa, qui a accouché récemment. Le tissu dinosaures trop mignon a été doublé avec un tissu bleu tout doux, avec même un petit coin pour ranger un doudou ou une tétine. C’est Cathy qui m’enseigne la couture depuis plusieurs mois, ça me tenait à cœur de lui faire un petit cadeau pour ce très bel événement !

    Couture : un tablier cupcakes so rétro.

    Si vous me suivez sur instagram, vous avez sûrement vu passer ce tableau rétro trop chouette que j’ai récemment fini. Il vous a beaucoup plu, ce qui m’a fait très plaisir. Mon inspiration : les tabliers années 50, qui ont souvent des fronces, des découpes et des détails comme des rubans. J’ai acheté le tissu cupcakes lors d’un salon et il se prêtait parfaitement à ce projet. Je ne vous en dis pas plus pour le moment car on m’a demandé de préparer un débrief complet de sa réalisation, que je vous partagerai ici avec plaisir ! En tout cas, entre les fronces, les plis, et les rubans, j’ai adoré ce projet et j’adore me servir du tablier.

    Broderie : upcycling à la sauce groovy.

    Je termine ce bazar avec un de mes derniers projets, que j’adore : un upcycling d’une trousse de toilette. J’avais dans mes tiroirs cette trousse de toilette que je n’utilisais pas et qui manquait un peu de peps. Le chouette imprimé wavy violet lui donnait un coté 70s sympa, ce qui a été mon inspiration pour lui donner une seconde vie. Avec des chutes de tissu fleuri orange lui aussi très fun, j’ai d’abord cousu des poches sur les côtés de la trousse. J’ai ensuite utilisé un kit de broderie Make me stitch x Marie Albertucci au motif parfait (un roller aux couleurs flashs) pour agrémenter ma trousse. La broderie, j’en fais peu mais j’aime beaucoup : le kit comprend tout ce dont on a besoin, avec le motif imprimé sur un adhésif qui se dissout dans l’eau. Je trouve le résultat très fun et cette trousse a désormais bonne place dans mon atelier, remplie de mes bobines de fils de couture. Décidément, un upcycling réussi !

    Et voilà, j’espère que cet article vous a plu ! N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire avec le projet que vous avez préféré. On se retrouve très vite pour un nouvel article, et en attendant prenez soin de vous !

    La Tricomtoise.

  • Crochet

    La couverture des familles #8 : carrés 36 à 40.

    Bonjour à tous !

    Je suis très heureuse de vous retrouver en cette nouvelle semaine pour le 8ème numéro du Challenge La couverture des familles de la Fabrique by Esther. Nous approchons doucement mais sûrement de la fin du challenge avec ses cinquante carrés. Il va falloir que je commence à penser à bloquer et assembler mes multiples pièces.

    Pour ce challenge, j’ai prévu encore plusieurs articles : le 9ème et le 10ème numéros présenteront les derniers carrés. Je vous parlerai dans le 11ème du blocage et de la mise en place des rangées. Et enfin, un 12ème article sera consacré à l’assemblage et la bordure. Les derniers articles mettront un peu de temps à arriver, mais je ferai au mieux !

    Le carré n° 36 est un joli point très facile et rapide à faire, le point de damier ajouré. J’aime bien son effet, même si je pense que ce carré rendra mieux une fois bloqué. Avec tous ses trous, le carré gondole beaucoup sur les côtés : bloqué et cousu avec les autres, l’effet sera différent. Il me fait un peu penser au point utilisé pour des projets comme les sacs à provisions, par exemple. En tout cas, comme je l’ai dit, il se réalise vraiment rapidement.

    Le point de dahlia est le suivant (en bas à gauche sur la photo). Il ressemble beaucoup au point de coquilles, qu’on a utilisé précédemment dans ce challenge. C’est un point assez joli, moi qui aime bien le point de coquilles j’ai trouvé ce carré très joli aussi. Le point se retient facilement et monte assez vite.

    Mon coup de cœur de cet article est le point suivant, le point empiétant (tout en haut sur la photo). Pourtant, j’ai tendance à préférer en crocher les points plus ajourés, mais ce challenge a été vraiment l’occasion pour moi de découvrir de petites surprises dans d’autres catégories de points. J’aime bien celui-ci car il a une belle densité, l’effet de petits carrés donne de la dimension au point. Je me vois bien le réutiliser pour d’autres projets.

    Un autre point très sympa, le carré 39 et son point de côtes de brides en relief. Là encore, ça ressemble un peu au point gaufre. C’est le carré violet un peu plus petit que les autres, il faut dire que le rendu est très élastique. Je pense que là aussi le résultat sera plus intéressant une fois le carré bloqué !

    On termine avec un nouveau point plus ajouré que les précédents, le point de passe-lacet (j’aime bien son nom d’ailleurs ! ). Il a un bel effet que je vois bien pour une bordure ou une finition sur une couverture ou des vêtements !

    Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Je vous retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article et dans quelques semaines pour le prochain volet de ce challenge, en attendant prenez soin de vous 🙂

    La Tricomtoise.

  • Couture,  Crochet,  Tricot

    Le Bazar #5.

    Bonjour à tous !

    Soyez les bienvenus sur La Tricomtoise ! Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour le premier Bazar de 2023, article dans lequel je vous invite à découvrir plusieurs projets créatifs que j’ai terminés mais pour lesquels un post complet ne serait pas forcément pertinent. Au menu : du crochet, de la couture et, bien sûr, du tricot ! Je vous souhaite une bonne lecture 🙂

    Crochet : Mystherbe !

    Vous le savez peut-être si vous suivez mon blog et mon Instagram, j’essaie de réaliser, au crochet, l’intégralité de la première génération Pokémon. Pour cela, je peux désormais compter sur le livre de patrons qui vient de sortir, mais aussi sur mes petites connaissances en crochet. Je vous avoue que je ne suis pas très rapide, j’essaie d’avancer tout de même ! Voilà déjà un moment que j’ai terminé ces petits Mystherbes, que je trouve adorables ! Il y en a trois, un pour moi et un pour chacun de mes frères. Je vais me pencher sur les suivants bientôt et je travaille en ce moment sur un gros Pokémon… Hâte de vous le présenter !

    Couture : une nouvelle blouse Cali.

    Il y a quelques semaines, je vous présentai sur le blog ma première blouse Cali de Treize Coquelicot, tout en viscose. J’ai eu un gros coup de cœur pour cette blouse, ce qui m’a donné envie de la réaliser à nouveau, dans du coton cette fois. J’ai utilisé pour cela du vichy et un joli coton ajouré, tous les deux issus du stock de ma belle-mère, de beaux tissus qui fonctionnent bien ensemble. Avoir fait une première fois la blouse en cours m’a bien aidé, j’ai réalisé celle-ci plutôt facilement. Le rendu est différent par rapport à la viscose, le tissu étant plus raide, mais je suis super contente. Comme le coton était déjà assez épais, je n’ai pas rajouté de thermocollant sur mes parmentures : il s’agit de la seule modification que j’ai faite par rapport au patron. Une nouvelle version que j’adore, et qui ne sera pas ma dernière Cali…

    Encore de la couture : un débardeur pour les beaux jours.

    Lorsque j’ai passé quelques jours chez ma mamie pour les fêtes, elle m’a prêté plusieurs numéros du magazines Elena Couture, un magazine de loisirs créatifs qui propose, comme d’autres magazines du même genre, des patrons de couture divers et variés. J’avoue que je n’avais pas encore eu l’occasion de tester un magazine comme celui-ci et je me suis donc dit que c’était l’occasion parfaite de voir ce que ça pouvait donner. J’avais en stock un joli mètre de viscose acheté lors d’un salon de loisirs créatifs, dans l’idée de me faire un haut léger pour les beaux jours. J’ai pu trouver mon bonheur dans ce magazine avec un modèle très simple de débardeur, que j’ai encore simplifié. Le patron comprenait un devant, un dos et des pièces de parmentures pour les manches et le col. Je me suis contentée d’utiliser le dos et le devant et d’utiliser du ruban pour faire les finitions de l’encolure et des manches. Le résultat est très bien, un basique parfait. Comme pour le Cali, je pense en faire d’autres variantes et explorer un peu plus ce type de magazines. Je suis curieuse de voir ce que des patrons plus complexes peuvent donner !

    Tricot : le gilet Warmi.

    Terminons cet article par un peu de tricot. Au salon Mille & Une Idées à Besançon, nous étions tombées avec ma maman sur le stand de Warmi Wasi, qui proposait des produits de la marque Amano Yarns, principalement vendue aux Etats-Unis et au Canada. Plusieurs modèles étaient mis en avant pour présenter les différentes gammes, et ma maman a craqué pour un gilet tricoté en Warmi, un fil composé à 70% de Baby Alpaga, et 30% de mérinos. Je lui ai donc tricoté une version de ce gilet, en coloris Acai Blue, avec quelques variantes (j’ai fait le dos plus court et j’ai retiré les manches; j’ai également ajouté une bordure en i-cord). Je n’avais encore pas testé cette marque de fils: j’ai beaucoup aimé travaillé le Warmi, très doux et glissant, le rendu est très joli. J’ai un autre fil de chez Amano Yarns en stock à tester, je vous en reparlerai !

    Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que ce nouvel article vous plait, n’hésitez pas à me laisser en commentaire votre création préférée ! Je vous retrouve très vite, en attendant comme toujours prenez soin de vous ! 🙂

    La Tricomtoise

  • Crochet

    La Couverture des Familles #7 : Carrés 31 à 35.

    Bonjour à tous !

    Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour un nouvel article, l’avant-dernier de cette année 2022. Comme promis, je vous propose de découvrir le septième numéro de la Couverture des Familles, challenge organisé par La Fabrique by Esther (anciennement La Fabrique de Pin’s). C’est parti pour les carrés 31 à 35 !

    Pour cette fournée de carrés, nous voilà en plein dans des points ajourés. J’aime particulièrement ces points car je trouve que les carrés montent bien plus vite !

    Parmi les cinq carrés, je trouve que trois d’entre eux se ressemblent particulièrement. Il s’agit des carrés 31, 32 et 35. Le 31, en rose, orange et écru, est réalisé au point torsadé. Le 32, en marron en plein milieu de l’image, est au point de jours d’entre deux. Et enfin, le carré 35, en bleu ciel, est réalisé au point de diamant. Même si on voit qu’il ne s’agit pas des mêmes points, je trouve que la différence est assez subtile.

    Pour moi, ces trois points iraient bien pour des projets comme des sacs à provisions ou sacs pour la machine à laver (pour y mettre les vêtements fragiles comme les soutiens gorges ou des petites choses comme des carrés démaquillants).

    Sur le carré 33 (en vert et bleu), j’ai découvert le point de tulipes doubles, que j’ai assez bien aimé. J’avoue que mon choix de fil n’est pas le plus judicieux (j’utilise mes chutes pour cette couverture, donc parfois c’est un peu aléatoire), car il ne met pas en valeur ce joli point. Il m’évoque un peu le point de coquille utilisé par exemple pour les fameuses queues de sirènes !

    On termine par mon coup de cœur, le carré 34 : le point de boutonnières. Je trouve ce point particulièrement élégant, avec son alternance de rangs en mailles serrées et de rangs ajourés. Je l’imagine bien pour apporter une touche un peu fantaisie et jolie sur une couverture, ou en bordure d’un vêtement au crochet. Je l’ai vraiment beaucoup aimé !

    C’est sur ce dernier carré que se termine cet article ! Je vous retrouve la semaine prochaine pour le dernier post de 2022, en attendant comme toujours prenez soin de vous 🙂

    La Tricomtoise.

  • Broderie,  Crochet,  Tricot

    Cadeaux maison pour les fêtes : Cinq idées rapides !

    Bonjour à tous !

    Soyez les bienvenus sur la Tricomtoise pour une nouvelle semaine. Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, et je sais que nous sommes nombreux et nombreuses à préparer des cadeaux faits main. Et comme on n’a pas toujours l’inspiration ni le temps de faire des pulls entiers au jacquard, voici une petite sélection de cinq projets rapides et faciles pour faire plaisir à vos proches ! Et histoire de varier les plaisirs, chaque projet utilise une technique différente…

    1 – Tricot : des petites manchettes pour l’hiver.

    Commençons par un peu de tricot, avec un projet parfait pour utiliser les restes de pelotes et qui peut s’adapter assez facilement à la personne à qui vous souhaitez l’offrir et à ses goûts : les petites manchettes. Parfaites pour se réchauffer sans mettre de gants, les manchettes peuvent être unies, au jacquard, tricotées à plat et cousues ou encore tricotées en circulaires. Voici quelques modèles sur Ravelry qui en plus sont disponibles gratuitement:

    2 – Crochet : des dessous de verre.

    Vous êtes plutôt crochet ? Alors pourquoi ne pas réaliser un set de dessous de verre, qui peut facilement s’accorder là encore aux goûts et à la décoration de la personne à qui vous l’offrirez ? Les dessous de verre sont aussi un bon moyen, comme les manchettes, de finir des restes de pelotes. Voici quelques tutoriels YouTube pour en réaliser.

    3 – Couture : la guirlande de fanions.

    Pour ce qui est de la couture, il est possible de réaliser assez rapidement tout un tas de petites choses qui font plaisir. Petits sacs à coulisses, pochons de lavande, carrés démaquillants… Mon envie du moment est plus une idée déco, qui peut aussi bien aller dans une chambre d’enfant que dans un salon : la guirlande de fanions. Là aussi, on reste dans une optique de zéro gaspi, puisqu’on peut utiliser des chutes de tissus pour la réaliser !

    4 – Broderie le marque-page brodé.

    Je ne suis pas du tout une experte de la broderie, même si j’aimerais y consacrer un peu plus de temps. En cherchant des idées accessibles pour les débutants, je suis tombée sur le tutoriel ci-dessous pour réaliser de jolis marque-pages brodés. Il faut peu de matériel et même si les explications sont en anglais, elles sont simples à comprendre :

    5 – Aquarelle : les cartes de vœux.

    On termine avec un type de DIY que j’aime beaucoup pour les fêtes, les cartes de vœux peintes à l’aquarelle. Il est possible de trouver des fournitures en papeterie à des prix assez abordables et c’est une jolie façon d’agrémenter ses cadeaux ou d’envoyer ses vœux. Sur YouTube, on trouve des tutoriels pour tous les niveaux, pas besoin d’être un expert !

    Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que cette petite sélection vous plait, n’hésitez pas à poster vos idées en commentaires. On se retrouve très vite et en attendant prenez soin de vous !

    La Tricomtoise.

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner