Harry Potter,  Tricot

Quand le tricot s’invite chez les sorciers #6 : La cape Beauxbâtons.

Bonjour, tout le monde !

Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui sur le blog pour un nouvel article tricot, le sixième de ma série de posts autour de l’univers d’Harry Potter. Après les mitaines Dueling Class présentées en mars dernier, j’ai ressorti le livre de patrons Harry Potter (le premier : j’ai vu qu’un second volume était sorti récemment) et j’ai décidé de me lancer dans un nouveau tricot qui me faisait envie depuis longtemps, à savoir la cape Beauxbâtons.

Cette cape me faisait de l’œil depuis que j’ai le livre – j’avais même tenté de la réaliser une première fois, mais j’avais abandonné car le fil que j’avais choisi ne convenait pas pour ce projet. C’est lorsqu’une de mes amies m’a demandé de lui tricoter cette cape que j’ai décidé de m’y remettre. Et je la tricote non pas une, mais deux fois !

En effet, comme j’ai souvent pu le dire dans les articles de cette série, ce livre de tricot contient souvent des erreurs. Ce qui est assez frustrant, surtout pour des personnes débutant le tricot et qui n’ont peut-être pas encore assez de connaissances ou d’expérience pour se rendre compte qu’il y a des problèmes. Donc, comme je voulais être sûre de ne pas tricoter une cape avec des erreurs pour mon amie, j’ai décidé de me tricoter un premier exemplaire afin de maîtriser le patron !

Pour ma première réalisation, j’ai choisi un fil proche de celui recommandé, que j’ai déniché comme quasiment toujours à la Mercerie Mimosa à Dijon. Il s’agit de la Baby Silk Fluffy de chez Kremke (ma première expérience avec ce fil), en coloris Baby Blue. J’ai tricoté la taille XL et j’ai utilisé environ 2,3 pelotes. J’utilise pour la seconde cape ce même fil, en Baby Blue pour le corps et en Jeans pour le col et les triangles décoratifs.

Cette cape est plutôt facile à tricoter – j’ai vu plusieurs avis, notamment sur Ravelry, mentionner le fait qu’elle était accessible aux débutants. Je suis d’accord: si vous avez déjà appris les bases du tricot et que vous avez envie d’un projet sympa à tricoter mais avec quelques technicités, cette cape est faite pour vous.

On commence par un montage provisoire au crochet (première petite technicité) avant de réaliser le corps en jersey. La cape prend progressivement de l’amplitude grâce à des rangs d’augmentations. Les finitions des bordures sont soignées grâce à un rabattage en i-cord (seconde technicité), puis on récupère les mailles du rang de montage pour s’attaquer au col et aux triangles décoratifs. L’i-cord est une technique que j’adore et qui permet d’avoir de beaux bords bien nets. C’est clairement l’une de mes astuces préférées pour avoir un tricot un peu « next level ».

Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé ce projet. Déjà, j’ai adoré tricoter avec la Baby Silk Fluffy : c’est un fil très doux avec de belles nuances (je trouve que la Baby Blue a un léger effet argenté). Après le blocage, le rendu est encore plus soyeux! Elle a un beau tombé, parfait pour une cape de ce genre. Moi qui pourtant n’aime pas trop les laines fluffy habituellement, j’ai été séduite. Je suis en train de tricoter la seconde cape et je me régale toujours autant. Elle fonctionne très bien en fil unique, mais je me vois bien l’utiliser avec un autre fil pour ajouter du moelleux à un pull ou gilet.

La simplicité du patron est vraiment agréable aussi, ça se tricote sans trop réfléchir. Si vous avez besoin d’un projet pour regarder un film ou une série sans trop avoir besoin de vous concentrer sur votre tricot, c’est parfait ! Mais les petites technicités apportent quand même la touche complexe qu’il faut pour ne pas s’ennuyer. Je me répète, mais les finitions en i-cord et le col aident vraiment à obtenir un rendu de qualité.

En revanche, je me dois de râler encore sur les erreurs dans ce patron. Décidément, depuis que j’ai commencé à tricoter des modèles de ce livre, je n’ai pas encore trouvé un patron sans erreur… Ici, on en a une grosse : le rang de rabattage du corps est erroné (il est indiqué de rabattre à l’endroit – l’erratum Ravelry, que j’ai heureusement vu avant, nous informe de rabattre en réalité en i-cord : ce qui est logique, sinon on se retrouve avec un tricot qui roule); les explications des bordures des devants ne sont pas très claires (pareil : c’est de l’i-cord), tout comme les indications pour le col. C’est le gros défaut de ce livre et la raison pour laquelle je ne me prendrai probablement pas le second volume.

Mais malgré ce gros défaut, je suis très satisfaite de ma cape. Elle est très agréable à porter, légère tout en tenant bien chaud, et la couleur est sublime. J’ai déjà hâte d’offrir la seconde cape à mon amie pour voir sa réaction !

Je ne sais pas quand je m’attaquerai à un prochain tricot Harry Potter, mais si vous avez un patron du livre que vous tenez particulièrement à voir ici, n’hésitez pas à me laisser un commentaire !

On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant comme toujours prenez soin de vous 🙂

La Tricomtoise

4 commentaires

  • AmbreFeldspatoune

    Bravo pour cette réalisation ! La cape Beaubâton a été mon tout premier tricot il y a maintenant 1 an. Je n’avais absolument pas compris comment faire les finitions sur les bordures et j’avais abandonné. Du coup ma cape… roulote beaucoup. Je trouve dommage que le livre contienne autant d’erreurs alors que par ailleur les modèles sont très beau. J’aimerais beaucoup voir le pull façon Buck réalisé mais j’avoue avoir très peur de le réaliser par moi-même pour l’instant. Donc si vous cherchez des idées à réaliser… Merci beaucoup pour tout ce que vous faite, c’est toujours un plaisir de vous lire. Désolée de ce commentaire un peu long et joyeux tricotage !

  • Clémence

    Bonjour,
    Je m’interroge sur la hauteur totale du col qui est de 7,5 cm si on suit les indications. Cependant avec les augmentations énoncées, je ne m’y retrouve pas. Auriez vous un Conseil. Merci pour l’astuce finition à l’icord. J’avais un gros doute en lisant les consignes.

    • La Tricomtoise

      Bonjour,

      Malheureusement les patrons du livre comprennent souvent des erreurs… je me suis retrouvée dans la même situation que vous, donc une fois les augmentations terminées, j’ai simplement continuer de tricoter jusqu’à obtenir la hauteur demandée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner